Vous êtes ici : Accueil > Les clubs > Le club météo > OFFENSIVE HIVERNALE
Publié : 5 décembre 2010

OFFENSIVE HIVERNALE

OFFENSIVE HIVERNALE
Bulletin de suivi et de prévision
 
 
AVERTISSEMENT : Dans cet article unique seront affichées toutes les mises à jour concernant cette offensive hivernale. Ainsi, les plus récentes mises à jour seront les premières de cette page. Les précédentes resteront affichées, pour juger l’évolution des prévisions, mais elles glisseront petit à petit vers le bas de l’article. Chaque mise à jour est datée. En cas de prévision avérée de chute de neige, il sera possible de faire plusieurs mises à jour quotidiennes : sous la date, il conviendra alors de contrôler l’heure de la publication. Enfin, ne vous fiez pas à nos prévisions pour organiser vos déplacements ou pour assurer votre sécurité. Ecoutez celles de METEO FRANCE.
 
 
MISE A JOUR DU VENDREDI 3 DECEMBRE !
 
Bonjour,
 
Je ferai cette fois une mise à jour plus complète. Cette période est météorologiquement complexe : c’est même la plus complexe que j’aie eu à expliquer aux élèves depuis la création du Club, il y a 7 ans. Le suivi quotidien devient délicat. Pourtant, je pense que les élèves du Club qui le lisent éventuellement ont beaucoup à apprendre de cette situation.
 
Aussi, je vais essayer d’être exhaustif aujourd’hui. A cette fin, j’adopterai une présentation en plusieurs grands points.

I) L’ALERTE NEIGE
 
Elle est levée. Les quantités de neige nouvellement tombée au sol sont de l’ordre de 4 à 5cm dans les zones où je suis passé. Les estimations faites avec les élèves, ou seul, ont été surestimées entre lundi et mercredi dernier. Mais les perturbations de la circulation qui étaient craintes se sont révélées avérées. Aujourd’hui, la température ne va pas dépasser 0°c. Actuellement, à 13h, il fait encore -1°c sous abri normalisé et le thermomètre va dégringoler dès que le soleil se couchera : le rayonnement, accentué par l’albedo dû à la neige au sol (expliqué mardi dernier), vont permettre d’atteindre une point très bas demain matin (-4°c ou bien moins...)
Ensuite, nous ne serons plus strictement en vague de froid, car le thermomètre affichera des valeurs légèrement positives en journée. Mais la sensation restera très hivernale.
 
 
II) MISE EN GARDE
 
A ce sujet, je tiens à préciser que l’amateur de météorologie que je suis a tendance à dramatiser, voire exagérer certaines prévisions. Ce trait est également perceptible chez nombre de mes élèves du Club qui semblent apprécier, avouons-le, un certain sensationnalisme. Cette posture n’est évidemment pas celle des professionnels qui, en plus de posséder une incomparable maîtrise de la prévision météo, ont pour mission d’informer la population le plus objectivement possible, afin de garantir au mieux la sécurité des biens et des personnes.
Je rappelle cette mise en garde notamment pour la prévision des jours qui viennent. Bien que m’en défendant, et m’appuyant honnêtement sur une transcription des modèles que je veux fidèle, je crains un peu de forcer le trait des perturbations atmosphériques à venir. Cette crainte est aussi liée aux limites de mes compétences de simple amateur, qui vont sans doute être atteintes, tant la prévision de la situation des prochains jours, dans notre département précisément, appellera une attention permanente à la réalité du temps en train de se décliner, nécessitera un appui technologique dont je ne dispose pas et une expertise météorologique qui est loin d’être la mienne. En effet, le maillage et la puissance des modèles sera déterminante pour cerner le temps du lendemain : Météo France dispose notamment d’Arpège et Arôme, de très bons modèles numériques, qui quadrillent notre territoire national de façon extrêmement fine et qui rendent compte des spécificités géographiques très locales. En outre, les connaissances et l’expérience seront indispensables, comme d’habitude, mais à plus forte raison : les relevés de radio-sondage seront capitaux, les analyses en coupes verticale et horizontale des différentes couches de l’atmosphère seront inévitables...En un mot, j’avoue tout simplement mes difficultés personnelles à rendre compte du temps qu’il fera entre demain et le milieu de semaine prochaine. J’essaierai de n’en tracer que les grandes tendances. Je vous invite alors, comme à l’accoutumée, à vous référer aux prévisions de METEO FRANCE. Toutefois, je ne peux que vous recommander la plus grande prudence, surtout lors de vos déplacement, en voiture, ou bien à deux-roues, notamment pour les élèves.
 
III) COMPLEXE EST LA SITUATION GENERALE ! ANALYSE !
 
Un centre dépressionnaire est situé au pied de l’anticyclone de blocage atlantique et va piloter à distance des fronts perturbés très actifs qui nous inonderont de précipitations entre demain et mercredi. Mais ce centre dépressionnaire, chargé d’humidité et de douceur, verra sa progression vers le nord entravée par la résistance de l’air froid de Basses Couches, air froid lui-même encore advecté (=déplacé) par un second centre dépressionnaire au nord de la Scandinavie...Une zone tampon, dite zone de conflit, marquera donc la frontière entre air doux (sud de la France) et air froid (nord de la France, Grande-Bretagne, Allemagne...). Entre les deux, beaucoup de précipitations à attendre, sous forme liquide dans la partie "douce" du front, et solide (neige/grêle/grésil) dans la partie "froide" du font (plus petite), très fluctuante en amplitude et en intensité...Attention les précipitations liquides seront la marque d’un redoux d’altitude, qui pourra tomber sur des sols encore durablement gelés, d’où le risque que je crains fortement de pluie verglaçante. Je crains aussi, après un passage pluvieux, le gel nocturne, qui pourrait donner au petit matin des zones de glace au sol (dangereuse car transparente et semblable à de l’eau, sans brillance apparente) ou de verglas.
 
Mais il faut signaler que le blocage atlantique, qui va s’affaiblir, ne va pas rendre les armes.
 
Il pourrait dès jeudi se déplacer vers l’ouest, en englobant la France dans un flux de nord-ouest à est (selon la distance du déplacement). Ce flux serait sec, sans précipitations mais porteur de froid, accompagné éventuellement de phénomènes dits de basses-couches, comme du brouillard.
 
Mais il apparaît sur les modèles d’aujourd’hui que la probabilité devient de plus en plus grande que cet anticyclone ne connaisse une nouvelle expansion vers le nord de l’hémisphère, sous la forme d’une nouvelle ondulation de blocage qui s’enracinerait peut-être jusqu’au Groenland. Ce serait alors à un flux dynamique de nord, perturbé et froid, que nous serions soumis.
 
IV) MES PREVISIONS
 
Ne disposant pas d’assez de temps et face à la complexité actuelle, il faut faire des choix. Les élèves qui auraient consulté les modèles en feront peut-être d’autres que les miens.
Rappelant mes mises en garde formulées ci-dessus, en II, je ne lancerai pas d’alerte neige ou verglas ce week-end, les incertitudes étant trop grandes à ce sujet.
 
Mais voici la tendance que je retiens, suivie du temps pour les jours suivants :
 
SAMEDI :
Tendance : un front perturbé piloté à distance depuis l’océan va atteindre la France, au-dessus de laquelle il va onduler, gêné qu’il sera par le froid au nord et à l’est.
Temps : d’abord neigeux. Quelques nouveaux cm sont à attendre. Le front est actif.
Puis je crains que la pluie verglaçante n’apparaisse.
Température maximale : +1 à +3°c
 
ENTRE DIMANCHE ET MARDI :
Tendance : le front perturbé d’origine atlantique va continuer à s’enrouler comme une écharpe entre air doux du sud de l’Europe et air froid du nord.
Temps : alternance de courts passages possiblement neigeux, mais surtout de longs passages pluvieux (éventuellement de pluies verglaçantes)
Températures : faible amplitude à attendre ! Minimales de -1 à 0°C et maximales de +1 à +3°c
 
A PARTIR DE MERCREDI OU JEUDI :
Tendance : je pense plus crédible, en l’état actuel des modèles, le scenario de nouveau blocage nordique perturbé
Temps : devenant de nouveau un peu plus froid, et propice à des giboulées neigeuses.
Températures : minimales de -4 à -1°C et maximale s de 0 à +2°c
 
V) CONSEQUENCES :
 
Sur les trottoirs et les routes, surtout secondaires, risque de phénomènes glissants, dont l’apparition et l’intensité seront variables selon les lieux et les moments de la journée.
 
Dans une grande partie de la France, surtout au sud et au CENTRE : risque d’inondations à cause des fortes pluies au centre, et des températures plus douces au sud de la Loire, provoquant la fonte brutale de la neige. Voir le risque sur VIGICRUE
 
 
VI) ILLUSTRATIONS :
 
Voici une copie de la carte du modèle américain GFS (version de 6h TU), proposant une vue du centre dépressionnaire atlantique de ce week-end, au pied du versant est du blocage qui tiendra bon, et en lien lointain (interaction probable) avec la dépression nord-scandinave :
 
 
 
 
Et voici une image du front associé qui se déroulerait comme une écharpe de précipitations, du sud de l’océan au nord de la Scandinavie (aucune rupture entre les 2 centres dépressionnaires, d’où l’interaction) :
 
 
 
 

VII) CONCLUSION :

 

J’essaierai de faire une nouvelle mise à jour avant lundi (très courte cette fois), si de nouveaux éléments apparaissent.

 

Bon week-end !

 

 

 

 

 

 
 
MISE A JOUR DU JEUDI 2 DECEMBRE
 
Bonsoir,
Pardon pour cette mise à jour très tardive puisqu’il est 22h ! Cette période de conseils de classe est très chargée...
Je serai donc bref. De toute façon, je n’ai que des mauvaises nouvelles.
 
1) ALERTE NEIGE MAINTENUE jusqu’à demain matin, vendredi. Les chutes se calment en ce moment mais une réactivation n’est pas à exclure entre 23h et 2h du matin, susceptible de laisser de nouveau quelques cm de neige au sol.
Ensuite ce sera une journée froide commençant avec -6 à -8°C et ne dépassant pas -2°c, sans nouvelle chute de neige...Avant le lendemain samedi ! (voir ci-dessous)
 
2) LE REDOUX ? NON ! NON ! et NON ! Il n’est pas en vue. Personnellement, sur notre département, je ne le vois pas prévu. Aucun des modèles en ma possession, parmi tous ceux, au décryptage desquels j’initie les élèves, ne permet ce soir de l’esquisser !
 
3) Nuançons : D’abord, la température de la masse à 1500m et de la moyenne altitude, 5000m, va se réchauffer...Cela sera la conséquence de l’approche d’un front atlantique, très humide et très actif. Mais nous ne devons pas nous en réjouir car (et je le clame depuis mardi) au sol, le froid va résister.
 
4) DONC : la température maximale pourrait, sur notre département, ne pas passer au-dessus de 0 à +3°c entre samedi et....la fin de la semaine prochaine, au moins ! Les minimales oscilleraient, de samedi à la fin de la semaine prochaine, entre -4 et -2°c selon les jours. C’est supérieur à ce que l’on vit actuellement, mais cela reste très inférieur aux normales.
 
5) OUI MAIS : j’évoquais le passage, dès ce week-end, de fronts très perturbés et donc fortement chargés de précipitations. C’est une certitude absolue. Ces fronts vont aborder la France dès samedi prochain, 4 décembre. Un deuxième, très massif, passera Dimanche.
 
6) ALORS ???? Si vous m’avez suivi, des fronts très "précipitants", s’activant et se déversant dans un air encore très froid peuvent occasionner dans un premier temps des chutes de neige lourde et collante, très humide, et ensuite de la pluie à caractère verglaçant. Voilà ma crainte. En effet, pour la renforcer, le modèle GFS que j’utilise promet une température du sol négative, et donc potentiellement gelé, jusqu’à lundi soir... Ceci serait aggravé par d’éventuelles gelées nocturnes. Il faudra bien écouter Météo France pour ce week-end, de nouveau !
 
7) A partir de jeudi prochain, nous avons le choix, entre un anticyclone qui nous protégerait, arrêtant les précipitations, mais garantissant un flux d’est assez froid ET une nouvelle pulsation arctique, venue du nord et perturbée, à la faveur d’une énième ondulation atlantique, bloquant l’arrivée de toutes perturbations océaniques chargées d’air doux.
 
Je ne veux pas être alarmiste. Mais j’ai ce soir une analyse foncièrement pessimiste de la situation des 8 à 10 jours qui viennent, même si j’ai essayé de me montrer le plus objectif possible.
 
A demain.