Vous êtes ici : Accueil > L’association sportive > Résultats sportifs > Résultats 2011/2012 > Mercredi 28 Mars 2012 : Les benjamins champions régionaux de futsal ! (...)
Par : J. Robert
Publié : 29 mars 2012

Mercredi 28 Mars 2012 : Les benjamins champions régionaux de futsal ! Historique !


La surprise du chef !


Les élèves du collège ont mis les bons ingrédients pour réussir une recette savoureuse. Une dose de concentration extrême, une grosse louche de solidarité, 2 litres de tactique, 3 mesures de technique, une cuillerée de folie et un brin de réussite.


C’est la première fois qu’une équipe du collège Soutine remporte le titre ultime en futsal : meilleur collège de la région, cela n’arrive pas tous les jours surtout quand la concurrence est très relevée et épicée.


Retour en arrière : 


Equipe constituée de :


Gardien : Jouy Dorian


Défenseurs : Amante Philipe et Rudy, Boureur Corentin


Attaquants : Lerouge Jérémy, L’Hermite Thomas, Kerville Félix, Faivre Tom, Frelaud Lucas


Arbitre : Trope Aubin


Chacun se lève dans son petit lit 5h30 du matin, 5h00 pour d’autres ! La nuit fut courte ! Tout le monde arrive à l’heure, les mines sont encore endormis ! Les oreillers et les doudous sont au rendez-vous, dodo ou repos obligés dans le bus pour nos élèves. Après avoir mijoté 3h50 dans le bus, nous arrivons enfin à destination à 10h.


C’est l’heure de s’alimenter : fruits secs et barres de céréales pour avoir de l’énergie tout au long de la journée. Il faut s’habiller rapidement et faire un bon réveil musculaire. Nous devions jouer le 1er match mais après négociation, nous ne jouons qu’en 3ème position. Aubin Trope à la disposition du corps arbitrale se retrouve très vite plongé dans le bain marie avec un questionnaire théorique.


Nous sommes dans la poule du Cher avec l’équipe de Bourges et du Loir et Cher avec Blois. Deux équipes d’un bon niveau avec des clubs phares comme appuis.


Premier match de poule : Soutine- Bourges Victor Hugo 2-1


Organisation tactique classique pour nous, en 2 lignes en formation carré avec des élèves qui font les pistons en attaque et en défense. Un match bien maîtrisé dans l’ensemble avec production de jeu et une base défensive très solide. Seul petit point négatif : tendance à reculer un peu trop bas quand on mène. Corentin débloque la situation assez rapidement après avoir poussé le ballon qui filait dans le but, suite à une action très collective. Mais la belle petit équipe de Bourges revient au score dans une de leurs rares actions. Un replacement défensif de notre part qui ne se fait pas ! Attention aux détails ! Nous repartons de plus belle, un bon coup de fouet et Lucas débloque la situation. Nous repassons devant sans jamais plus être inquiété.


Deuxième match de poule : Soutine- Blois Bégon 4-2


C’est une première finale. Si nous remportons le match. Nous terminerons 1er de poule et éviterons l’équipe de Tours qui est le vrai épouvantail de la compétition. Blois : Equipe assez forte individuellement avec un joueur très doué techniquement qui a le ballon qui lui colle au pied. Il ne faudra pas se jeter et rester sur ses appuis. Le travail défensif de l’ensemble de l’équipe fut exemplaire pour ensuite jouer sur leurs points faibles, la défense et leur gardien. Nous avons joué avec une vrai équipe de sports collectifs. Les changements répétés de notre ligne d’attaque avec des joueurs frais à chaque fois a fait la différence en contre attaque. C’est une équipe qui ne se replace pas défensivement. Thomas marque une première fois par un ballon bien placé et une erreur de leur gardien. Il égalise avec leur meilleur joueur. Mais tout de suite, Thomas par deux fois, en renard des surfaces et suite à une action à une touche de balle nous permet de nous détacher. Coup du chapeau, 3 buts à la suite, nous menons 3-1. Cependant, juste avant la fin de la 1ère mi-temps, Blois revient au score et c’est un peu le feu dans la défense 3-2. La mi-temps est la bienvenue pour recadrer l’équipe et mettre en place le plan pour bloquer leur meilleur joueur qui jouent tout seul. Une prise à deux est mis en place dès que l’on perd le ballon. Un qui doit l’empêcher de recevoir le ballon et un autre juste derrière en deuxième lame. En deuxième période, Dorian nous sort quelques parades. Nous avons également les occasions pour faire le break. Finalement, après une action de toute beauté, notre petit Jérémy ne se pose pas de question et tel un buteur, se défait de son défenseur et frappe au but ! Poteau ! Mais Félix a bien suivi et marque dans le but vide. C’est le tournant du match, il nous reste à bien défendre, à bien se replier et le match est dans la poche. Ce que nous avons su bien faire. Victoire 4-2 ce qui permet à l’équipe de Bourges de passer également en demi finale avec une différence de but de -1 contre -2 pour Blois. Une grosse équipe éliminée que nous ne rencontrerons pas dans le tableau final.


C’est la pose d’1 heure avant le coup de feu. Il faut reprendre des forces, s’alimenter et boire énormément. On baisse les chaussettes, on défait les protège-tibia. Une petite sieste réparatrice de 10-15 minutes. Une bonne balade dans le parc juxtaposé au gymnase pour s’oxygéner. Et c’est reparti, une demi finale a joué avant de penser à la finale. 


Demi-finale : Soutine-Aigurande(36)


Une équipe qui semble totalement à notre portée. Mais sur un match de deux fois 8 minutes, il faut mettre les bons ingrédients et faire cuire à bonne température. Aïe, reprise très difficile ! Les jambes sont raides et beaucoup de joueurs font des petites bêtises et n’ont pas de rythme à imprimer. Les changements sont pléthoriques en début de match pour réajuster avec des joueurs qui ont du "gaz". A la mi-temps 0-0, nous n’avons pas été mis en danger mais nous n’avons pas joué non plus. Les élèves sont pris par l’enjeu et déjoue en attaque. Il n’ose pas. Il faut se lâcher, tenter tout en restant très concentré défensivement pour ne pas faire d’erreur. Il faut absolument empêcher la 1ère relance dès la perte de balle pour récupérer le ballon plus haut et les déstabiliser. La 2ème mi-temps repart sur les mêmes bases sans rythme mais nous exerçons un bon pressing. Et sur un ballon de récupération, chipé dans les pieds du défenseur, Tom débloque la situation tout seul. Nous gérons la fin de match assez habilement en faisant tourner le ballon et en proposant enfin du jeu. Mais nous ne sommes pas arrivés à nous mettre à l’abri. Ce fut stressant jusqu’à la fin. Le brin de réussite qui nous a permis de franchir l’étape. Sans bien jouer, nous avons gagné !


 


Soutine en finale certainement contre Tours, c’est le moment pour moi de m’isoler et de regarder la deuxième demi finale et de prendre des notes. Des attaquants de folies avec une vitesse de course et de pied excellente qui croise leur course. Un petit blond avec une technique de dribble intéressante. Un jeu de passe, d’appui-remise bien léché mais trop collectif et trop systématique. Pas de véritables joueurs qui viennent éliminer. Faire tourner le ballon, cela ne suffit pas. Il faudra être bien en place défensivement et réduire les espaces. Enfin, systématiquement un des deux défenseurs qui monte rapidement : leur points faibles car physiquement difficile et en plus vulnérable, si on joue rapide sur nos ballons de récupération.


Se pose un gros dilem. Est-ce que je continue à jouer en base carré sans déstabiliser mon équipe au risque que Tours nous crée des décalages soit à droite, soit à gauche mais en gardant un pressing, ou je change totalement de système de jeu en base losange en jouant très bas avec deux milieux défenseurs sur les côtés, un arrière central et un seul attaquant qui fera l’essui glace devant. Je ne sais pas ! Si les élèves n’adhèrent pas, on peut prendre but sur but et la finale est pliée !


Pendant le match de la 6ème-5ème place, je réfléchis, je discute avec mon collègue du Cher une ancienne connaissance qui a perdu contre Tours seulement 1-0 en demi finale finalement. Après mûres réflexions, nous prenons l’optique en accord avec les élèves de changer tout notre système. Une finale ça se joue pour gagner ! Nous ne devons avoir aucun regret. Il faut absolument jouer, être en place défensivement à trois et jouer toutes les contre-attaques à fond. Si nos attaquants et milieux défenseurs ne tiennent pas le coup, nous avons suffisamment de monde sur le banc pour tourner car physiquement cela va être une vraie dépense d’énergie. Une finale, cela se joue sur des détails. Il ne faut commettre aucune erreur. Le message est passé, le nouveau système a été expliqué, les élèves semblent adhérer. A eux de jouer, je ne peux plus faire grand chose. Un petit cri pour libérer l’énergie et s’est parti pour l’échauffement. Il faut rentrer psychologiquement dans la finale. Je les laisse se préparer seul.


C’est le moment d’aller discuter avec le collègue de Tours sur le fonctionnement de sa section. Et là je me rends compte que nous ne jouons pas dans la même cours. 80 à 90 élèves se présentent au concours d’entrée de départements différents pour en retenir seulement une dizaine. Tours étant un club professionnel. C’est la section de Mathurin Régnier chez nous, en fois 10 !


Finale : Soutine- Corneille Tours 2-1


Nous rentrons de pied ferme, c’est le moment de tester notre nouvelle recette, pour le dessert qu’est cette finale. La griotte cachée va-t-elle surprendre nos adversaires qui nous ont vu joué dans un tout autre système ? Seront-il réagir et s’adapter ? Verdict dans 20 minutes.


Nous subissons mais nous défendons très très bien. Nous sommes capables de produire du jeu et d’avoir de belles contre-attaques. Le plan mis en place semble fonctionner à merveille. Au bout de 5 minutes, Lucas semble avoir des signes de fatigue importants. C’est le moment de faire rentrer Tom. Cependant, nous prenons un but en toute fin de première mi- temps. Dorian dévie une belle frappe sur le poteau. Il se relève rapidement mais le ballon avec l’effet rentre quand même dans le but. Ce n’est pas grave, on continue à appliquer le plan. Tours continue à attaquer à trois joueurs. Notre réaction est immédiate sur la contre attaque en 3 passes à une touche de balle avec un une-deux pour éliminer le seul défenseur entre Tom et Thomas, Tom met le turbo, ne se pose pas de question et frappe, but ! Engagement, fin de la première mi-temps. C’est un signe, le brin de réussite est là et les élèves font le match parfait. On fait souffler les milieux défenseurs en faisant des changements Félix et Corentin rentre à la place de Thomas et Philippe. Il faut que les garçons restent vigilant. Cela va se jouer sur un coup de dés. Les coups de pieds arrêtés peuvent débloquer la situation. Vous avez envie de gagner ! Ouais ! Je n’ai pas entendu ! OUais ! Quoi, OUAIS ! A eux de jouer, une finale ça se gagne et ce sera peut être la seule de votre vie à ce niveau là !


Les garçons appliquent toujours avec sérieux le plan. Fautes contre nous, coup franc à 15m pour eux, un mur un 5m est demandé. Frappe puissante contré par le mur qui a bougé. Le ballon est dégagé, ouf. Sur la contre attaque, une faute est commise sur je ne sais plus qui ? Coup franc pour nous à 15m, mur à 5m. Rudy nous met une frappe de mule. Le tir est contré et va en corner. Félix centre au sol assez fort, Tom coupe au 1er poteau et frappe croisé au sol. Leur grand gardien est surpris et but ! Yes ! C’est pas possible la finale se déroule idéalement ! L’équipe de Tours n’a jamais été menée comment vont-il réagir ! Il font quelques erreurs techniques, nous savons être toujours très solidaire. C’est le moment de faire rentrer à nouveau Lucas pour remplacer Tom qui n’en peut plus. Puis, c’est au tour de Philipe et Thomas de refaire leur retour en milieu défenseur. Et là, les élèves ont été malins. Ils ont pris leur temps pour poser le ballon, ils ont fait tourner le ballon en passe-remise, mis le ballon dans la profondeur pour notre attaquant. Les joueurs de Tours semblent déstabiliser et sortir de la finale. Leur coach ne trouve pas la solution pour faire sauter le verrou de notre défense infranchissable. C’est le coup de sifflet final, on n’y croit pas ! Le banc se lève, les élèves sautent de joie. Mais tout de suite, ils vont serrer la main à leur adversaire ! Puis, c’est l’explosion, les élèves se rassemblent en cercle et crient de joie. Je n’en reviens pas, c’est une recette gagnante, les papilles sont émerveillées, le dessert est exquis, le fondant moêlleux et la griotte cachée exquise !


Notre arbitre Aubin, sans qui l’équipe n’aurait pas pu participer à ce championnat, s’est très bien comporté et termine 3ème meilleur arbitre du tournoi avec une validation académique au bout.


La remise des récompenses a lieu. Toutes les équipes sont applaudies. C’est le moment de discuter avec le coach adverse et de le féliciter pour son match. Son équipe était plus forte mais nos élèves ont su faire la différence avec leur qualité ! L’équipe de Soutine est appelée, ils viennent chercher leur médaille et leur coupe mais la joie reste mesurée par respect pour leur adversaire mais aussi par timidité ! A la douche tout le monde !


Quelques chants sont entendus mais le répertoire est vite épuisé. C’est le moment que leur prof choisit pour diversifier le répertoire et chanter et danser avec eux. Quelle crise de rires !


Le tournoi étant tellement bien organisé que nous avons terminé une heure en avance. Le bus n’arrivant pas, nous avons même eu le temps de faire un nouveau match, il en avaient pas assez ! Mais... c’est quand même l’équipe du prof qui a gagné...Tralalalala !


Je suis fier de ce que vous avez réalisé ! Je ne l’oublierais jamais ! Une journée pleine où des contenus d’un niveau élevé sur l’alimentation, la boisson, le sommeil, les temps de repos, l’échauffement, la préparation psychologique, l’esprit de solidarité, le respect des consignes, la stratégie ont été transmis. C’est toute la panoplie de haut niveau qu’il faut intégrer quand on veut mettre toutes les chances de son côté et devenir un bon sportif. Servez-vous de tout ça dans votre vie de tous les jours ! Tout le mérite vous revient, il faut continuer à travailler avec sérieux toujours et toujours.


Mon seul regret, c’est d’avoir été pris totalement dans la compétition et de ne pas avoir pris de photos ! Les souvenirs resteront graver dans notre tête à tous !


M.ROBERT