Vous êtes ici : Accueil > L’association sportive > Histoire et palmarès > Articles de presse > Histoire : Jeux de l’unss à Amboise du 17 au 20 juin 2013 : 6ème de France en (...)
Par : J. Robert
Publié : 24 juin 2013

Histoire : Jeux de l’unss à Amboise du 17 au 20 juin 2013 : 6ème de France en athlétisme, c’est exceptionnel !


L’île d’Or, centre national des jeux UNSS benjamins


Une marée de petites tentes au camping.


 

 
Une marée de petites tentes au camping.


Une foule de jeunes athlètes venus de toute la France a investi, depuis lundi, le site de l’île d’Or, pour des jeux nationaux du sport scolaire.


C’est une marée de petites tentes igloos qui occupe l’espace central du camping d’Amboise, sur l’île d’Or. Environ 400 abris de toile bleue ou verte occupent l’espace. C’est le village des participants aux premiers jeux UNSS benjamins.


Ce rassemblement concerne les collégiens de 12 et 13 ans participants, dans l’année, aux activités UNSS (sport scolaire), et est le premier du genre. Il réunit 77 équipes départementales, composées chacune de 3 garçons, 3 filles et un jeune officiel (arbitre), sans oublier les accompagnateurs. Côté organisation, les professeurs d’éducation physique et le comité régional de l’UNSS sont présents. Ils ont reçu le soutien des fédérations sportives. Au total, ces jeux rassemblent 750 personnes, enfants et adultes.
Tout a débuté lundi, au stade, par des animations et une cérémonie d’ouverture, en soirée. Entrée des délégations, montée de drapeau, serments du jeune athlète et du jeune officiel et discours d’ouverture du maire d’Amboise ont donné toute sa solennité à l’événement.
Mardi, l’athlétisme était au menu avec courses, relais, lancers, etc. La journée s’est terminée par une chasse aux trésors avec énigme, à travers la ville jusqu’aux greniers de César.
Hier, c’est le tournoi de mini-handball qui était au programme des équipes. Une randonnée en roller dans la ville était aussi prévue. L’orage et la pluie sont venus perturber l’après-midi sportif.
Ces 1er jeux devraient se clore ce jeudi matin, avec un relais de l’amitié sur le stade suivi des résultats et de la cérémonie de clôture… Si le ciel le permet !


 


 

 


Des jeux de l’unss réussit malgré la pluie !


 


Nous sommes partis le lundi 17 juin à 13h30 du collège, direction Amboise avec M.Bernardin et M.Robert en voiture. Le trajet s’est déroulé dans la bonne humeur. Les blagues étaient de la partie. Sur place, nous sommes accueillis au camping et recevons notre paquetage. Accréditations, 5 tentes, notre emplacement, les cadeaux : BD et gourdes, le goûter... Nous sommes prêts à nous installer.


 


Il faut monter les tentes avant que cela ne pleuvent. Pas évident pour certains élèves, n’est ce pas Thomas et Marvin ! Mais le bon montage garantit des nuits au sec !   Il faut vérifier ensuite les épreuves d’athlétisme. Nous sommes obligés de faire un petit changement de programme pour Nolwenn. Elle lancera le javelot au lieu de sauter à la longueur. C’est presque pareil !


 


Une animation beach-volley est prévue mais il pleut déjà ! Nous nous rendons directement à la cérémonie d’ouverture après avoir pris nos quartiers et réalisés quelques interviews. Chaque académie défile avec sa pancarte en entrant sur le stade. Tous les élèves de l’académie d’Orléans-Tours défilent sous leur pancarte tenue par Déborah. Tout cela en musique. Le drapeau tricolore et des jeux de l’unss sont montés. Tout le monde est debout et garde le silence, c’est émouvant ! Les jeux de l’unss, nouvel air sont ouverts !



Après un bon repas chaud, les élèves regagnent leur tente et utilisent leur temps libre comme ils veulent. A 23h, tout le monde au lit, pardon, tout le monde au matelas, il faut être en forme pour demain !


 


Après un levé bien matinal et une pluie qui tombe depuis 5h11 du matin ! Si si j’en suis sûr ! Les élèves se préparent pour aller au petit déjeuner et faire un réveil musculaire.


 


Au programme :


Le matin :


1er Relais 4*60m série 3 à 9h08


10h javelot pour Marine et Nolwenn, longueur pour Déborah. Il pleuvera !


10h24 50m série 8 pour Emeric. Reprise de la course en compétition pour la première fois.


11h16 50m haie série 5 pour Marvin. Il ne faudra pas tomber !


 


L’après-midi


2ème relais 4*60m


14h javelot pour Emeric et longueur pour Thomas et Marvin. Il faudra assurer une performance.


14h12 50m série 5 pour Déborah. Il faudra aller le plus vite possible.


15h20 50mh série 7 pour Marine. Il faudra maîtriser sa technique et gérer le stress.


16h07 1000m pour Nolwenn série 2. Elle dépanne sur la distance


16h30 1000m pour Thomas série 1. Il faudra s’accrocher !


 


Adrien assurera la fonction de jeune officiel en javelot et saut en longueur. Il assuma avec responsabilité son rôle sans aucun problème.



Le classement final d’athlétisme s’établira avec les 10 meilleurs côtes dans chaque activité, 5 côtes garçons et 5 côtes filles, plus le relais. C’est parti !


 


La journée démarre très bien avec le relais. Nolwenn en 1, Déborah en 2, Thomas en 3 et Emeric en 4. Après avoir hésité, nous optons pour un départ debout au regard des conditions. Les passages sont plus qu’optimum et ils gagnent leur série en 33’89 soit 28 points ! 8ème temps de France sur 77 ! Nous aurions pu commencer beaucoup plus mal ! Cela lance la journée sur de bonnes bases où chacun va être concerné par l’épreuve de l’autre, va venir le soutenir. Quel bel état d’esprit ! Bravo !


 


Malgré la pluie qui s’abat, Déborah nous fait un saut à 3,87m sur une piste en sable blanc, bien molle pour prendre une impulsion et en basket, les pointes étant interdites. Les conditions sont les mêmes pour tout le monde mais les performances sont moins bonnes que d’habitudes pour les participantes. Déborah se classe 8ème de France et nous rapporte 26 points. Finaliste, génial !


 


Quand au concours de javelot, c’est très artistique ! Cela glisse comme sur une patinoire car la prise d’élan s’effectue sur l’herbe ! Après avoir assuré leur premier lancé, les filles doivent absolument sortir un jet. Nolwenn nous fait à son dernier essai, un jet à 12,32m. Ceci est une performance pour un petit gabarit comme elle, avec peu d’entraînement puisque ce n’était pas l’activité prévue ! Tout nos regards se portent sur Marine qui a un bon bras. M.Bernardin la met en confiance, la persuade qu’elle va lancer loin. Il faut qu’elle se lâche et qu’elle se fâche ! Elle fait quelques étirements et assouplissement pour le dos ! Elle se concentre et c’est parti ! Elle nous propulse le javelot à 18,32m et nous rapporte 27 points ! Extraordinaire, Marine se classe, elle aussi 8ème de ces jeux ! Nous avons pris un abonnement chez les filles !



Au 50m, après un départ moyen, un petit peu déconcentré à cause du starter, Emeric fait une course bien placé et prend la 2ème place de sa série en 7’57s. Il termine 21ème de ces jeux et nous rapporte 28 points. Pas évident de courir en basket sur une piste en béton détrempée et avec des trous ! Bravo !


 


Au 50mh, Marvin se met la pression en effectuant un faux départ. Il n’a plus le droit à l’erreur ! Le départ est moyen mais la première haie est bien avalée. Le rythme est rapide et fluide. Marvin revient et se classe 2ème de sa série également en 9,29s, soit 28 points.


 


Les élèves ont bien mérité d’aller manger de bonne heure au sec après une matinée bien humide mais rayonnante au niveau des performances. Aucun trou , aucune contre-performance. Nos élèves sont capables de mobiliser leurs ressources le jour J.


 


Nous revenons sur le stade après un petit échauffement pour le 2ème passage en relais. L’après midi sera nuageuse mais sans pluie. On ne change pas une équipe qui gagne. La piste ne présente que 6 couloirs. Le couloir 1 étant trop abîmé, les finales se courent par 5 équipes. Nous nous retrouvons logiquement en finale B.


Et après une course presque parfaite, nous améliorons notre temps en 33’77s soit 30 points, un de plus. Nous terminons à la 2ème place ce qui nous permet d’avoir un relais qui se classe 7ème de France. Cela lance l’après midi sur des bonnes bases aussi !


 


En longueur, chez les garçons, nous avons 2 concurrents pour assurer le coup. Marvin après un premier essai légèrement mordu, dommage car il était bien à 4m minimum, réalise un saut à 3,83m. Thomas lui avait assuré la côte en longueur au 1ère essai avec un saut à 3,95m soit 24 points. Cela sera notre plus faible côte mais vu les conditions, nous limitons la casse par rapport aux autres équipes ! Nos élèves sont des petits modèles !Certains sont de véritables « golgoths » jusqu’à 1m90 tout de même ! Si un rapport taille /performance était établi, nous ne serions pas loin d’être devant !


 


En javelot, Emeric est sûr alors pas d’inquiétude ! Il réalise un jet à 25,80m, soit 29 points. Dommage que les appuis étaient glissants pour lui car ils étaient capable d’aller beaucoup plus loin encore ! Ils se classent 8ème de France.


 


En 50m, Déborah gagne sa série tranquillement et termine même sur la 3ème marche du podium. Médaille de bronze aux jeux de l’unss, c’est la meilleure performance jamais réalisée par une athlète féminine au collège Soutine ! Félicitations ! 7’61s le temps est moins bon que sur une vrai piste avec des pointes mais le résultat est là ! Elle nous rapporte 33 points.


 


Enfin, au 50mh, Marine ne doit surtout pas tomber. Après un départ moyen lié au stress, la technique de franchissement fait le reste . Marine réalise la bagatelle de 25 points en 9,89s. Elle se classe 13ème de France.


 


La journée se termine par la plus dure des épreuves le 1000m, celle qui tétanise les muscles, qui fait mal aux poumons. Elle est courue par nos deux minipouces, Nolwenn et Thomas. Il faudra prendre un départ canon pour ne pas se faire tasser, puis prendre son allure.


 


Tous les élèves de Soutine se sont répartis au tour du stade ainsi que les professeurs pour encourager tout au long de la piste nos concurrents.


 


Nolwenn s’élance en première et se place rapidement en tête pour prendre son rythme. Elle se gère et oscille entre la 4ème et la 6ème position à l’entrée de la dernière ligne droite. Et là, elle nous fait un sprint de toute beauté en venant échouer au pied de la 3ème place de sa série. Une remontée à la « Marc Raquil », le coureur de 400m français. Elle s’est dépassée pour les copains et les copines, pour le collège. Elle a été puisée dans des ressources mentales et physiques insoupçonnées ! Elle fait un temps de 3’41’58, soit 29 points. Elle se classe 12ème de France. Trop fort ! Quelles émotions ! Elle aura même le temps de faire sa plus belle grimace en course !



Thomas lui s’élance dans la 1ère série et prend le meilleur départ sur 50m, ce qui lui permet de courir à la corde, sans faire de chemin en plus. Ils obligent tous ses adversaires à faire l’extérieur. Puis, ils se gère et laisse les autres faire la course en se mettant à l’abri. A l’entrée de la dernière ligne droite, il se retrouve 8ème. Ils nous fait une remontée du diable vauvert et termine tout proche de la 5ème place. Encore un qui a tout donné pour le collectif. Cela transcende. C’est le bon état d’esprit ! 3’29’12 soit 26 points.



La journée fut excellente mais la fatigue est là ! Entre la pluie du matin et les efforts entrepris, les jambes sont lourdes. Un petit décrassage pieds nus sur le stade, un billard et une bonne séance d’étirements sont les bienvenus même si les élèves n’étaient pas très partant au départ ! Objectif également, s’hydrater en buvant 1,5l d’ici le coucher pour éliminer les toxines ! Tout en rigolant, nous apprenons que nous terminons 6ème de France à l’athlétisme. Décidément, c’est notre année ! C’est incroyable ! Je ne peux que m’incliner devant leur performance collective ! Chapeau bas !


 


Allez à la douche, c’est bien mérité !


 


L’animation du soir, nous nous retrouvons à faire une chasse au trésor dans la ville d’Amboise. Le cadre est somptueux et historique.



Amboise (étymologiquement « entre deux eaux », la Loire et l’Amasse) est une ville d’Indre et Loire située sur les bords de la Loire, dans l’arrondissement de Tours et la région Centre.


La cité doit sa renommée au célèbre château qui la domine, à la porte de l’Horloge, à la collégiale Saint Denis, au château du clos Lucé où s’éteignit Léonard de Vinci, et à la proche pagode de Chanteloup. Son nom est aussi attaché à la sanglante conjuration de 1560.


C’est l’une des onze communes viticoles de l’aire d’appellation d’origine contrôlée (AOC) « Touraine-amboise ».


Amboise est situé dans le périmètre du Val de loire inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.


 


Les élèves ont un road-book avec des photos, une BD et une carte d’Amboise qui permet d’avoir des indices sur six lieux différents. C’est une véritable course d’orientation qui s’engage. Nous la ferons en marchant, une fois n’est pas coutume pour profiter du cadre mais surtout ne pas puiser dans les ressources pour la journée de handball. Les élèves seront d’une efficacité à toute épreuve. L’académie d’Orléans-Tours partait en dernière position et nous avons fait une remontée incroyable. Bravo pour cette leçon d’orientation. A l’aide des six indices : 33, page, dernière, césar, grenier et image, nous devions trouver le lieu où était caché le trésor en s’aidant de la BD. Nous avons donc visiter les Grenier de César.




Classé monument historique en 1947, les Greniers de César, situé sur la propriété du Choiseul, est un site exceptionnel composé de galeries creusées dans la roche troglodytique sur 4 niveaux.


 


Les élèves ont eu chacun leur tee-shirt à l’effigie des jeux de l’unss. Une photo originale devait être prise. Les élèves ont proposé une figure d’acrogym. Une soirée très sympathique et sans pluie.



La nuit de sommeil était méritée et tout le monde s’est endormi rapidement.


 


Le mercredi, la journée fut réservée au handball sur herbe en 5 contre 5 avec des mini-buts avec 2 filles sur le terrain obligatoirement. Et là, pas de films, pas de photos mais des seaux d’eau toute la journée. Les élèves ont été très courageux, nous avons pris des litres d’eau sur la tête. Le matin, trois tournois de classement où l’on faisait trois matchs à chaque fois. Le nombre de points marqués permettait ensuite de tirer les matchs de classements pour l’après midi.


 


1er tournoi :


2 défaites et 1 victoire


Un premier match un peu en deçà de nos possibilités. Cela sera le seul de la journée !


Défaite 3-1 contre une équipe qui défendait en 4-0 et avec un grand qui jouait tout seul ! Dommage !


Deuxième match, défaite également 5-4 contre l’équipe la plus forte et la plus complète. Un beau match où il n’a pas manqué grand chose pour arracher le match nul.


Troisième match, victoire 11-4 contre une équipe assez faible constitué d’athlète principalement.


 

<p


align="LEFT" style="margin-bottom : 0cm ;"> 2ème tournoi : Une poule difficile où nous prenons : 2 corrections et 1 victoire assez aisée contre Saint Florentin, un collège qui s’est classé juste derrière nous.


 


3ème tournoi : le plus équilibré !


Nous perdons 5-4 contre Vouvray. Il ne manquait pas grand chose, si un joueur pour contrer leur garçon d’1m80 !


Nous gagnons 5-4 contre Champagnol après un but de filou d’Adrien !


Nous remportons 5-4 également le dernier match contre Versailles. Malgré des garçons au gabarit supérieur, Marine a su sortir la parade qu’il faut au bon moment !


 


Nous sommes donc reversé pour l’après midi dans le tournoi de la 25ème place à la 32ème. Nous avons dû manquer de très peu le tournoi de la 17ème à la 24ème place, ce qui nous aurait permis un meilleur classement.


 


L’après midi fut encore plus arrosée. Nous avons pris les matchs dans le bon sens. Nous avons gagné nos deux matchs de classement assez facilement en éliminant par une individuel stricte, leur meilleur joueur, ce qui nous amenait à jouer contre la Guadeloupe le match de la 25ème-26ème place. Cependant, nous n’aurons pas le temps de le jouer car un orage monstrueux éclate. Pour la sécurité de tous, nous sommes allés tout de suite à l’abri, dès le premier éclair. Le tournoi s’arrêtait là pour nous. Nous terminons donc 26ème.


 


L’ambiance sous le chapiteau fut rapidement chaude avec de nombreux chants.  Dehors le déluge. Quand l’orage s’arrêta et après le goûter, une douche bien chaude était la bienvenue. Quel bonheur c’est eau chaude qui coule sur notre peau !


 


La visite d’Amboise en trottinette et roller est suspendue. Les élèves de Soutine veulent absolument la faire alors nous voici parti à 19h30 pour faire un tour dans la ville. Nous visitons pratiquement toutes les rues du centre-ville jusqu’au Clos Lucé. Au bout d’1h15, les élèves sont bien fatigués et veulent rentrer pour boire. Sur le chemin du retour, nous croisons une file d’enfants et d’adultes qui longent les bords de Loire. Nous décidons de suivre le mouvement et nous retrouvons à un dancing roller-trotinette avec tous les participants aux jeux de l’unss. Et là, attention l’ambiance, ça tourne en avant, en arrière, en sautant, en séparant les filles, les garçons, les rollers, les trotinettes. Le DJ met le feu ! Certains sont venus sans matériel, que cela ne tienne, nous prêtons notre matériel pour cette belle fête ! Nos élèves s’en donneront à cœur joie !


 


Le lendemain matin, nous assistons à la petite finale et à la finale de hand qui n’avaient pas pu être joué la veille avant la cérémonie de clôture et le relais de l’amitié. Chaque académie transmettait le drapeau de l’unss après un demi tour de piste à une autre académie pour finir par s’installer près du car podium pour le palmarès.


Les jeunes officiels étaient à nouveau récompensés et remerciés ainsi que tous les acteurs de cette manifestation pour faire plus court que les discours ! Le podium ensuite était réalisé ,avec notamment le collège de Vouvray qui se classe 3ème, que nous connaissons si bien pour avoir matché aux régionaux d’athlétisme à Dreux et au handball sur cette compétition.


 


Nolwenn, Marine, Déborah, Adrien, Thomas, Marvin et Emeric (qui nous quitte pour la Martinique) se classent 14ème de France sur les deux épreuves. Nous sommes vraiment très fiers de ce que vous avait réalisé tant du point de vue du comportement qui a été irréprochable, que de l’autonomie. Vous avez appris pleins de belles valeurs. N’oubliez jamais dans un coin de votre tête, tous ceux que l’on a vécu ensemble et transmettez ces valeurs pour donner à tous l’envie de faire de l’AS, chacun à son niveau.


 


Avant de repartir et pour finir sur une note de gaîté, les élèves ont fini par danser la zoumba sur scène. Après un début timide, Emeric et Marvin sont allés sur le car podium faire bouger leur corps. Les autres se sont mis à danser devant la scène, pour finalement les rejoindre. Ils étaient inarrêtables.


 


Merci pour tous ces moments partagés et gravés dans ma mémoire. Merci à M.Bernardin pour son aide précieuse pour gérer les enfants en compétition et en dehors et assurer leur sécurité. Tout seul, ce n’était pas faisable.



Une vidéo de l’événement sera à suivre.


 


M.Robert


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 

Documents joints