Vous êtes ici : Accueil > L’association sportive > Histoire et palmarès > Articles de presse > Histoire : Les bronzés aux Championnats de France de football à 8 à Bourges (...)
Par : J. Robert
Publié : 16 juin 2019

Histoire : Les bronzés aux Championnats de France de football à 8 à Bourges du 3 au 6 juin 2019



Venez suivre la manifestation, les photos, les résultats sur : Facebook : https://www.facebook.com/FranceUNSS.Football/

Les bronzés vice-champions de France : Une épopée incroyable ! Dernier opus de la saga !





Ces championnats de France de football à Bourges du 3 au 6 juin , c’est d’abord une véritable aventure humaine qui a marqué à jamais chacun d’entre nous : parents, élèves, profs et même la vie du collège Soutine. Le sport permet de vivre des moments de partages avec des émotions exacerbées. Bravo les Bronzés !

Il était une fois...



Cette aventure a commencé il y a 4 ans, quand certains étaient en 6ème en football, en futsal mais aussi dans tous les sports proposés à l’AS. Le point d’honneur de cet AS, c’est le partage et le travail au quotidien.



Les reconnaissez-vous ?



Ils étaient grands comme des Schtroumphs nos bronzés !





Armand, Souheil, Pierre, Anthony en 2015





Joran, Thomas, Axel, Yann en 2015



En 2016, les plus jeunes intègrent le groupe Erwan, Eliot : La fameuse photo de départ : des bronzés !





Avec leur première aventure en futsal régional en 2016, 3ème de la région :





Comme ils étaient sages !



En 2017, une année où le groupe est séparé par les catégories : certains jouent en minimes, d’autres en benjamins. Une année difficile en minimes !





Oscar arrive dans l’équipe !





On retrouve Erwan, Eliot, Clément avec la relève !





Toujours aussi sérieux mais 2ème de la région après avoir perdu aux tirs au but !






Quentin apparaît pour la première fois à l’AS en athlétisme avec de grandes capacités physiques !



Puis cette année 2018-2019, un véritable parcours du combattant :



En district, il a fallu sortir le collège herriot de lucé, 6ème au championnat de France de futsal l’année précédente avec pas mal de blessé !





Aux départementaux, terminer à la 1ère place d’un tournoi difficile avec 3 poules de 3 équipes où tous les premiers de poule se rencontraient et seul le premier survivait. Il a fallu sortir Maintenon et Chartres.





Aux régionaux, un tournoi bien maîtrisé où nous avons su mettre notre jeu en place. La finale se gagnant tout de même aux tirs au but contre Saint Amand de Longpré 3 à 2.






Tout ça pour en arriver là (en accéléré) ! Ces championnats de France qui marqueront l’histoire du collège Soutine ! Une épopée incroyable et impensable !

Tout a commencé comme ceci...



Une organisation du transport avec les parents d’élèves pour effectuer le déplacement : M Margely, M Voise, M Poëtte et M Blin. Sans eux, il n’y aurait pas pu avoir de championnat de France ! Certains ont posé une journée, voir 5 jours pour nous accompagner. Tous les parents ont donné leur accord pour participer aux frais d’hébergement. Tout le monde sait que le collège est à 7 championnats de France cette année et que c’est difficile au niveau des finances ! Nous espérons que certaines mairies prendront toute leur place pour faire vivre l’association sportive du collège Soutine avec un véritable budget accordé et pérenne.



Départ 10h30 le lundi 3 juin avec arrêt pique nique sur une aire d’autoroute à Salbris.



Nous sommes arrivés à 14h30 pour les formalités administratives et les animations :



5 défis étaient à réaliser en un minimum de temps : bientôt les vidéos (leus réussites) des différents défis :



1) Tirer un corner rentrant








Quentin réussira le premier !



2) Jongler 6 fois à 20m du but et tirer sur la barre



Joran réussira du premier coup



3) Jongler 30 fois du pied avec un co-équipier sur le dos : il a fallu plusieurs essais







4) Faire 30 têtes avec 3 joueurs minimum en se tenant par les épaules





5) Répondre à une série de questions : Comment s’appelle la cathédrale de Bourges ? Quel joueur champion du monde habitait près de Bourges ? Comment s’appelle la grande rue commerçante de Bourges ? Qu’est-ce que le Printemps de Bourges ?



Tout est bien parti, ils n’ont rien lâché !



La découverte des stades impressionne les élèves ! Le complexe sportif est de grande qualité ! Je n’en doutais pas pour avoir jouer dans mon plus jeune âge au FC Bourges. Que de bons souvenirs !



Le stade configuration Ligue 2, profitez ! Et je crois que l’on peut dire sans trahir de secrets, ils en ont profité ! :





Passage à l’hôtel Baladin, pour déposer les affaires avant de participer au briefing,jeune arbitre et organisateur, jeune coach, capitaine, enseignant à 17h.



Prise du repas assez tôt à 18h30 au lycée Mermoz à Bourges avant de retourner à l’hôtel, pour le briefing, se reposer et dormir.

Jour 1 : Celui qu’on retient...



Après un bon petit déjeûner, match à 9h15 contre nos futures amis de la Réunion avec leur musique endiablée !


Causerie d’avant match ! Expression pour dire que c’est le prof qui bavarde !




Routine d’échauffement prise par notre jeune coach Axel et notre capitaine Joran :





Echauffement collectif avec mise en route cardio-pulmonaire






Sollicitation de l’ensemble des muscles.






Echange de ballon avant de finir par un jeu d’opposition et de conservation. Puis quelques frappes.





Les dernières consignes !




Le protocole fairplay




Messieurs, bon match ! Comme ont pu faire certains parents qui ont suivi toutes les aventures sur facebook : Allez les Bronzés !





La mise en place avant le début du match et c’est parti !



L’équipe de Saint Louis paraît assez athlétique. Il faudra être présent dans les duels. Leur gardien n’est pas la sécurité sociale ! Le 1er match d’un tournoi est très important pour donner le ton ! Je ne croyais pas si bien dire à ce moment là ! Les garçons font un match très abouti. Du beau jeu a été proposé avec 2 buts dans chaque mi-temps. Un match très solide. 



1er match de poule Soutine-Saint Louis 4 à 0





Eliot suite à un coup franc de Thomas, dévie le ballon du tibia au premier poteau ! Nous prenons logiquement l’avantage. L’équipe de Saint Louis court beaucoup mais semble désorganisée au niveau tactique.





Il semble jouer en 3-1-3 mais ce n’est pas clair !En tout cas, il abandonne le milieu de terrain qui est très important à contrôler ! Joran suite à une récupération et un jeu de transition rapide, place une accélération et frappe de façon appuyée. Le gardien ne peut que toucher le ballon ! Les garçons sont sérieux derrière Yann, Erwan et Thomas tiennent la maison, assisté d’Armand. En deuxième mi-temps, Quentin exécute une frappe lointaine du gauche en dehors de la surface. Le gardien fait une faute de main.





Enfin, Quentin clôture le score après une enième récupération de balle. Il met comme il dit "un coup de physique", expression qui veut dire qu’il court très vite. Je l’atteste, les radars l’ont flashé !



 



Il conclue l’action par un intérieur du pied. Souheil, Anthony et Oscar participent à la fête en remplissant avec application leur rôle.





Le match se termine par le protocole fair play. Chaque équipe se serre la main et écoute le retour de l’arbitre.



2ème match de poule : Soutine-Sierentz Académie de Strasbourg 2 à 3, un match rocambolesque !



Un match bizarre face à une équipe de roublard sous une température infernale de 31°C ! Un match qui laisse des regrets à cause du scénario mais où on a laissé beaucoup d’énergie !






Protocole fair play d’avant match où les équipes se croisent et se serrent la main.






C’est un match à notre portée mais il faudra être capable de faire les efforts et résoudre le problème tactique qu’il nous pose en jouant en 4-2-1 avec des arrières latéraux qui montent énormément, deux milieux axiaux qui jouent entre les lignes et un attaquant qui se balade sur tout le front de l’attaque. La défense de zone est à maîtriser pour pouvoir défendre sur ce système et accepter de laisser l’arrière latéral côté opposé seul en fermant l’axe. Il faudra glisser et beaucoup communiquer. Un premier temps mort sera nécessaire pour recadrer l’organisation tactique. L’équipe adverse est très contestataire mais il faut rester dans le match.





Nous marquons rapidement un premier but sur un corner avec notre combinaison. On se regroupe au 13m et on tourne avant d’exploser rapidement suivant le code secret annoncé par le tireur. Pierre centre. Nos adversaires sont surpris et renvoie en catastrophe sur la tête de Pierre qui s’est avancé. Il remet de la tête au centre pour Thomas qui arrive lancé et score de la tête.






Nous voyons la remise de la tête de Pierre





Nous leur permettons de revenir bêtement dans le match, suite à une touche anodine où nous sommes un peu loin au marquage. Le ballon rebondi en allant vers le centre du terrain, on se regarde, chacun croyant que l’autre va y aller et leur attaquant passe devant et marque aux 13m.






Nous mettons notre jeu en place et obtenons un magnifique pénalty qui va changer le cours du match ! Eliot se fait arracher le short et mettre au sol. Les adversaires mettent la pression à l’arbitre et contestent en l’entourant. Le pénalty est flagrant. Mais d’un seul coup Quentin qui est resté dans la zone de turbulence, prend un carton rouge ! C’est un coup dur ! C’est incompréhensible ! L’arbitre fébril est dépassé par la situation ! Quentin passe derrière la main courante, il est frustré car il me soutient qu’il n’a strictement rien dit. Finalement, on apprendra à la fin du match que c’est le joueur adverse qui a insulté Quentin et qui a rapporté à l’arbitre qu’il avait été insulté. N’empêche que l’on va devoir jouer 5 minutes plus toute une mi-temps avec un joueur de moins !



L’arbitre laisse repartir le jeu dans l’autre sens sans faire tirer le pénalty ! Problème de règlement ! La table centrale intervient avec les organisateurs pour faire tirer le pénalty ! Le coach adverse, pas très dans l’esprit fairplay, s’oppose et pose une réserve technique qui fera perdre 10 minutes. Pendant ce temps là, on rappelle tout le monde près du banc pour qu’il n’y ait pas d’autre incident. Il faut que Joran marque le penalty en restant concentré et après il va falloir défendre en zone avec 2 lignes de 3 comme en handball.



Joran appuie son penalty et ne laisse aucune chance au gardien adverse. Nous tenons les 5 minutes jusqu’à la mi-temps.






Nous subissons mais les joueurs adverses déjouent en se précipitant en début de 2ème. Malheureusement, certains de nos joueurs ne respectent pas les consignes et font un non match par manque d’agressivité, Pierre et Anthony. Leur grand avance s’en être cadré et ajuste une frappe pleine lucarne qui ne laisse aucune chance à Armand. 2 à 2 il faut tenir jusqu’aux tirs au but. Nous tenons héroïquement mais sur un coup franc à 3 minutes de la fin, Erwan dévie légèrement le ballon et Armand ne peut intervenir. Nous passons en 3-2-1 avec Joran en pointe mais c’est trop tard !



Match frustant où les plus roublards ont gagné ! Cela devra nous servir de leçon ! Quand on a un match en main, il faut éviter toutes les situations conflictuelles en s’éloignant des adversaires ! Dur, dur, tout le monde repart déçu et nous perdons également Quentin pour la match suivant avec une suspension automatique.



Finalement, nous partons sur l’animation une partie de bowling qui fera passer la déception. Nous aurons moins les boules ! Nous avons bien rigolé et resouder l’équipe !









Reconnaissez-vous le spectacle d’holiday on ice ? Chacun sa technique !





La chanson de la danse d’hélène : https://www.youtube.com/watch?v=IsEtNlidWqA Je mets les fesses derrière !





Technique du héron figé !






Mode rappeur : Et je roule, roule, roule ! https://www.youtube.com/watch?v=ne9Qa1x8_rE






Technique patinage de vitesse !






Technique du bras cassé donc je lance de la main gauche !






L’autre technique ancestal du bras cassé donc je lance de la main droite ! Clément : "Je dirige ma boule à la force mentale"






Eliot : "Tout doucement" https://www.youtube.com/watch?v=w93WsUpl9Gs&nbsp ; ... mais Quentin...






Comment il m’a énervé l’autre, strike !






Le retour de la chanson d’hélène, "je mets le pied derrière et je fais de tout petits ronds"





Technique du cousin "le jabirou figé"





Technique du champion : Erwan remporte la partie avec précision avec 104 points ! Petit mais costaud : https://www.youtube.com/watch?v=PjR8R3D1WYk


Mais nous nous sommes détendus au billard


Jour numéro 2 : Le plus merveilleux en terme de jeu...



Nous avons notre destin en main. Il faut gagner pour passer en quart de finale des championnats de France. Nous réorganisons l’équipe. Pierre passe attaquant et Oscar rentre en milieu droit. Saint Ouen L’Aumône, académie de Versailles a perdu 3-0 contre Sierentz et perdu aux tirs au but contre la Réunion. Tout le monde peut se qualifier dans la poule mais si on gagne, nous passons.



Nous faisons un match très appliqué, sans être trop mis en danger.



Soutine- Saint Ouen L’Aumône 3 à 1 : Un match où on a su produire du jeu !





Nous avons gagné les duels en milieu, face à une équipe qui a cherché à jouer de longs ballons tout le match !



Nous nous procurons quelques actions jusqu’au début du festival de Joran. Suite à une récupération, il sollicite Thomas pour un une-deux et s’engouffre dans l’axe. Il réalise une frappe puissante petit filet qui ne laisse guère de chance au gardien. Super, bonne surprise. Il faut maintenant exploiter tout les ballons de transition car ils vont tout tenter en se découvrant. Joran récupère un ballon plein axe au milieu de terrain, dribble toute le défense et place son tir sur un côté. Les garçons sont solides mais on a tendance à reculer un peu trop même si nous sommes toujours dangereux en contre. Le travail collectif défensif d’Eliot, Oscar, Erwan, Yann, Thomas, Souheil et Anthony est de qualité.





Ils recollent au score par une frappe petit filet sur un centre adverse. Quelle pression ! Même un nul est suffisant car la Réunion perd à côté mais il faut assurer la victoire. Le temps mort s’impose, c’est le moment de faire les efforts les uns pour les autres, d’être présent dans le combat et de bien conserver le ballon, sans oublier de jouer le jeu de transition rapide.





Les tournants du match arrivent. Une frappe de loin permet à Armand de faire quelques pas latéraux avant de s’étendre à l’horizontale et d’enlever le ballon qui allait pleine lucarne à sa gauche. Puis plus rien jusqu’à 1 minutes de la fin. Leur attaquant se retrouve face à face avec Armand suite à une belle action de leur part où nous sommes pris à défaut. Armand fait une parade bras droit puis se couche comme un chat sur le ballon. Il relance et sur le contre Joran nous sort des dribbles venus de nulle part. Il élimine trois joueurs et marque ! Coup du chapeau ! Fin du match. Nous pouvons laisser éclater notre joie ! Quart de final, inimaginable ! C’est le moment où nous avons pu faire notre cri du coeur et notre chanson dans les vestiaires ! Certains y laisseront une partie de leur voix... N’est-ce pas M.Robert ! Bravo les garçons, rien à dire ! Nous récupérons Quentin l’après midi, frais et dispo !



Peu de photos du match, tellement pris par l’enjeu ! Nous avons oublié !



Pendant ce temps là notre arbitre d’Avord grâce à qui nous avons pu participé à ces championnats, continue son bonhomme de chemin.




Un petit repas bien mérité à base de féculents ! Cours sur l’alimentation du sportif, Armand était prêt à nous refaire son EPI 5ème !




Quart de finale : Soutine-Neuville du Poitou 4 à 1 : Notre meilleur match !


Une petite sieste pour mettre toutes les chances de notre côté ! Vous pourrez remarquer les lits luxueux ! On n’est des Bronzés ou pas !



A portable quand tu nous tiens ! Moment éducatif, vous avez un nouveau message : Mon précieux, mon précieux : https://www.youtube.com/watch?v=OVmfGb8XKSg




Ils dorment partout, c’est pire que l’armée mais avec le chauffage !




On rencontre le 1er de la poule A. Pour aller en finale, il faut gagner toutes les équipes. On verra bien. C’est une équipe qui semble solide mais prenable dans l’axe avec un joueur plus lourd. Quentin est frais, il va faire la différence. Thomas a mal à son talon et le kiné-ostéopathe a fait des miracles. Erwan a des crampes d’estomac, c’est Anthony qui commence.


Le papa d’Oscar nous prend en charge le groupe pour le redynamiser avant l’échauffement. Une technique secrète très intéressante...Chut !




Il prend l’échauffement intégral d’Armand qui nous fait des matchs pleins. On le bichonne ! Jean-Luc lui vient toujours compléter les discours d’avant match et est très investi dans la vie du groupe. J’ai énormément pris de plaisir à travailler avec ses deux parents d’élèves. Un travail d’équipe et complémentaire ! L’aventure incroyable c’est aussi grâce à eux !




Un paparazi dans les tribunes ! Je crois que je le connais...



La 1er mi-temps est une lutte en milieu de terrain. Le match est assez équilibré même si nous nous montrons plus dangereux. Nous n’utilisons pas assez nos points forts sur leurs points faibles. C’est logiquement qu’à la mi-temps le score est de 0 à 0. On redonne les clés du match et les intentions de jouer au ballon au sol, en mouvement.






Tout se débloque très vite. Quentin marque en contournant leur n°17 un peu lourd en faisant parler sa pointe de vitesse et sa technique suite à un centre de Joran. Puis nous nous mettons rapidement à l’abri avec notre combinaison sur corner. Pierre coupe au premier poteau et marque d’une tête plongeante. Les coups de pied arrêtés sont très importants sur ce niveau de jeu. Petites idées piquées aux françaises !



https://www.youtube.com/watch?v=hFYLKNAlY-s





Joran vers le milieu de la 2ème mi-temps fait une action de classe. Quentin lui glisse le ballon sur le côté droit sur un jeu de transition. Il gagne son duel à l’épaule, dribble deux joueurs, longe la ligne de but et centre en retrait pour Quentin qui marque d’un plat du pied. Magnifique ! Un but à montrer dans toutes les écoles de foot ! C’est le soulagement mais un moment de déconcentration sur l’engagement et ils réduisent l’écart sur un coup franc dévié de la tête par leur attaquant en milieu de 2ème mi-temps. Armand réalise un arrêt réflexe mais avec l’effet le ballon rentre tout doucement.





Après, c’est simple, Quentin rend l’appareil à Joran en lui glissant le ballon. Joran dribble le défenseur central et marque. Erwan, Yann, Thomas et Anthony ont fait un gros match. Eliot est inépuisable ! Souheil, Oscar participe à la fête ! C’est le moment de rechanter ! Incroyable nous nous retrouvons en demi finale en jouant des matchs de qualité ! Qui l’aurait cru ! Quelle belle et énorme surprise !


Cela mérite bien un interview ! J’attends la vidéo ! Première interview pour Jean-Claude Duss !




Exercice pas évident mais intéressant ! A retrouver sur le canal football club dans la grande surface !


Sieste et soirée barbecue bien méritée mais la météo n’est pas au rendez-vous ! Les animations tombent à l’eau ! Il fait froid, c’est un déluge !



Heureusement les réunionnais ont mis l’ambiance !



Jour 3 : Proche de l’exploit ! 


Après une bonne nuit de repos où chacun a pu récupérer, en respectant l’heure de coucher. C’est l’heure du petit déjeûner, les visages sont déjà un peu tendus et concentrés. Demi finale à 8h45, dur pour les organismes à cause de la météo, des matchs entrecoupés mais c’est la même chose pour tout le monde. Nous rencontrons l’équipe de Villers-Cotterrets, académie d’Amiens. Pour moi, la meilleure équipe du tournoi, avec une défense très costaud à quatre joueurs avec le latéral droit qui monte énormément,



un milieu axial et deux attaquants, avec un grand très fort techniquement et très puissant. Nous apprendrons à la fin du match qu’il signe au PSG l’année prochaine. Il faudra maîtriser la zone et le bloc équipe, être très solidaire pour défendre à 1+1 sur leur attaquant. Ils misent tout sur lui mais c’est un défaut car le football est un sport collectif.




Un des défenseurs centraux est très grand et en léger surpoids, nous devrions trouver des solutions par là et leur gardien est très faibril et clairement le point faible de l’équipe... il faudra tirer de loin. Nous devons gagner la bataille du milieu à 3 joueur contre 1. Cela sert d’observer certains matchs avant ! Seule mauvaise nouvelle, Oscar est blessé au gros orteil ! 


Mais les garçons sont solidaires et prêts à en découdre ! J’aime ses attitudes ! 





Le protocole fair play et on peut dire que les garçons l’ont été !




Soutine - Villers-Cotterets 1 à 1 (5 à 3 aux tirs au but) : Du suspens jusqu’au bout !


Un match assez équilibré pendant 5 minutes mais nous subissons énormément par la suite. La défense veille au grain, Armand a mis les barbelets et ils ont été aussi assez maladroits en ne cadrant pas leur frappe mais en subissant un pressing de tous les instants. Ils n’ont jamais été dans un confort pour préparer leur geste, la seule fois Armand a fait la parade. Nous avons été dangereux sur notre combinaison sur corner. Quentin, Eliot et Joran ont tenté leur chance. Fin de la 1ère mi-temps, on résiste.



Mais il faut jouer davantage au ballon en repartant de derrière, en passant par le milieu, en construisant les débordements. Il faut apporter plus, oser plus et être présent dans le combat... Et frapper davantage car le gardien a du mal !




Les Bronzés sont dedans, à l’écoute !


La 2ème mi-temps est meilleure. Nous développons notre jeu et leur posons des problèmes. Sur une première alerte et une frappe de loin le gardien échappe le ballon entre les jambes mais il le récupère juste avant la ligne !



Il faut insister ! Quentin grille 2 fois la priorité à la défense adverse mais cela ne donne rien. Notre défense prend la mesure de nos adversaires Anthony, Yann, Erwann et Thomas défendent fort, sont très sérieux dans la lecture du jeu. Finalement, à force de mettre tous les bons ingrédients d’un match de football, Thomas frappe de loin, Quentin suit l’action, le ballon frappe sur la poitrine du gardien, il relâche le ballon et Quentin marque ! C’est pas vrai, cela se joue sur des détails. L’équipe adverse commence à balancer sur leur attaquant, nos milieux sont souvent sautés.



La pression monte. Armand prend un coup dans le dos, un arrêt de jeu de 45s tout au plus. Le match tend vars sa fin. L’arbitre annonce alors 3 minutes d’arrêt de jeu alors qu’aucun remplacement n’a été fait. Quel stress ! On a tendance à reculer mais on tient.




Le match est fini, les 3 minutes sont écoulés. Monsieur l’arbitre le temps est fini. Mais il laisse jouer encore incroyable ! L’équipe adverse a un dernier ballon en sortie de but. Il dégage, le match est fini mais non l’arbitre redonne à jouer la sortie car le ballon était mal placé. Dommage le ballon était sorti en six mètres pour nous. Le grand défenseur retire et envoit un missile au grand attaquant qui réussit à contrôler en l’air. Après une suite de dribbles courts, il enclenche une frappe qui vient toucher la main d’un de nos défenseurs. 4min30s d’arrêt jeu, c’est pas possible ! Il pose le ballon, seulement 3 joueurs dans le mur, ce n’était pas suffisant. Une frappe puissante, le mur semble bouger un peu. La fusée arrive Armand n’a pas le temps de réagir. 1 à 1 c’est pas possible, nous n’irons pas en finale, c’est un signe.


Les garçons sont déçus. Rien n’est perdu. Il faut oublier tout ce qui vient de se passer. Ne pas rester sur la frustration. Le travail psychologique est important. Dire aux garçons qu’ils l’ont déjà fait aux régionaux, qu’ils sont forts dans leur tête. La technique de l’albatros pour Armand qui va aller nous la chercher. On décide d’un côté et on appuie sa frappe. En tournant la tête, les garçons s’aperçoivent qu’il change leur gardien en mettant leur grand attaquant. Monsieur ils n’ont pas le droit ! Biensûr que si. Mais on va y arriver ! Séance de tirs au but, quel stress ! Joran, Quentin, Pierre veulent tirer. Les 5 autres ne le souhaite pas ! Heureusement, nous les avons travaillé à l’entraînement et je désigne Thomas en 4ème tireur et Eliot en 5ème. Les joueurs en forme sur le tournoi et qui ont une grosse frappe. Nous pouvons faire vivre le suspens en direct... grâce à Axel et Jean-Luc


Nous tirons en 1er Quentin marque d’une frappe puissante. 




Notre adversaire tire, il marque Armand est pris à contre pied.



2ème tireur Pierre tire du plat du pied bien placé sur le côté




Leur arrière droit tire et le ballon s’écrase sur le poteau.



La technique de l’albatros l’a perturbé encore une fois. Tous les détails psychologiques comptent, il faut faire croire que l’on prend toute la place alors que ce n’est pas le cas et obliger le tireur à prendre des risques.



3ème tireur Joran marque sur un côté yes. 




Mon coeur ! Il tire, Armand fait une parade mais le ballon franchit la ligne quand même. C’est pas possible ! 



Thomas tire en puissance, le gardien touche le ballon mais le ballon fini dans le petit filet, ouf !




Leur tireur marque contre pied. C’est intenable ! 4 à 3 nous avons toujours l’avantage !




Il reste Eliot s’il marque c’est bon ! Ce n’est plus de la pression ! Tout peut se jouer là.




Eliot s’élance tire et... gol, gol, gol, gol, goooooooooool à voir Souheil et sa pointe d’humour légendaire !


https://www.dailymotion.com/video/x14ehp3


Petit défi essayer de tenir aussi longtemps que lui !


Incroyable, inimaginable, le petit village gaulois résiste ! Je suis incrédule, ils l’ont fait ! Bravo les garçons vous pouvez laisser éclater votre joie. Vous avez la médaille, un podium. Du jamais vu pour le collège Soutine ! C’est beau ! Je vous avais dit que c’était la saga des Bronzés. Ils sont vraiment phénoménaux !



Nous avons du mal à réaliser ! Quelle émotion ! Je savais que le sport peut provoquer cela pour l’avoir déjà vécu mais quel bonheur ! Ces garçons seront marqués à vie par l’aventure quelque soit le résultat en finale. Mais une finale, cela se joue pour gagner pour ne pas avoir de regret !

La finale contre nos meilleurs ennemis : nous retrouvons Sierentz !


Nous sommes pris en charge par l’organisation comme des Rois avec deux mini-bus affrété, à disposition pour préparer au mieux notre finale. Nous allons manger à 11h pour revenir de bonne heure au stade. Faire une sieste réparatrice de 10-15 minutes. Préparer la finale 1h avant le début du match avec toutes les routines. Thomas se fera soigner au talon par le kiné à 13h pour qu’il soit en possession de tous ses moyens. Début du match 13h30.


15 minutes d’habillage, 15 minutes de briefing qui restera secret, 30 minutes d’échauffemnt.


Les garçons sont concentrés mais les visages sont tendus. La pression monte. La fatigue est là mais il faut passer outre. Un échauffement qualitatif avec une bonne séance d’étirement complète.



Rien n’est laissé au hasard, Armand touche le ballon du match !




Les garçons vont vivre une vrai entrée de finale sur un stade magnifique ! Ils attendent dans le couloir avec les arbitres ! 



Il rentre sur la musique de la ligue des Champions s’il vous plaît !




Ils sont présentés au public un à un devant les 14 autres équipes. C’est un honneur !




C’est le début de la finale. Il faut tout donner, rien avoir à regretter. Les deux équipes rentrent dans d’un round d’observation, avant de se rendre coup pour coup. Chacune des deux équipes a eu trois opportunités pour marquer. Joran d’une frappe de loin et Quentin par deux fois après les avoir pris de vitesse. Pierre nous fait une crise d’asthme en fin de 1ère période, il faut prendre un temps mort pour la ventoline. On replace les choses sur le travail latéral et de zone, on leur demande de jouer au ballon et d’être présent dans le combat, toujours au pressing sans jamais se faire éliminer. L’équipe reprend le match mais les jambes semblent lourdes. 0 à 0 à la mi-temps.


Quentin s’est fait insulté tout le long du match pour le faire dégoupiller quand l’arbitre est au loin. Ils savent qu’il est le danger numéro 1 sur la finale, il leur pose des difficultés. Nous avions parlé du sujet avant le match puisqu’il y avait un précédent. Ce n’est pas très fairplay mais nous sommes restés dans le bon état d’esprit sans jamais répondre et en essayant de répondre sur le terrain par le jeu.


Notre 2ème mi-temps a été plus fébrile. Les bronzés n’ont pas joué, pris par l’enjeu qui se rapprochait mais par une fatigue physique flagrante qui se voyait de plus en plus. Des gestes techniques simples n’étaient pas maîtrisés et on rendait le ballon trop facilement. L’équipe adverse commençait à prendre le dessus. Leur petit milieu était assez vif et nous faisait mal par leur course. La défense restait solide car on arrivait à gagner nos duels. Mais ils ont eu les actions pour gagner. Nous pliions mais nous ne rompions pas ! Malheureusement à 30 seconde de la fin, sur un jeu de transition un de leur milieu s’infiltre dans l’axe, dribble 3 de nos joueurs qui ont tendance à tendre la jambe au lieu de contrôler en restant sur ses appuis défensifs. Sierentz prend l’avantage logiquement. Mais que s’est rageant si près des tirs au but ! Nous prenons notre dernier temps morts pour passer à 3 attaquants. On peut avoir une dernière action en construisant par le jeu. Il faut exercer un pressing tout terrain, jeter nos dernières forces dans la bataille. Nous réussissons à nous procurer une dernière action avec une frappe de Pierre mais trop précipité. L’arbitre siffle la fin du match. Les garçons sont abattus ! Ils s’écroulent sur le terrain ! Les larmes coulent ! La déception de n’être pas passé si loin de la séance de tirs au but car nous ne pouvions mieux espérer en 2ème mi-temps ! Ils ont plus couru, ils ont dominé ! Les bronzés se sont relevés pour saluer les vainqueurs !



Ils sont inconsolables. C’est normal après être passé si près ! Cela prouve que c’était une véritable équipe de compétiteurs !


Cependant, les Bronzés Vice Champion de France !


Vous vous rendrez compte plus tard que ce que vous avez realisé est GRAND. Cette aventure humaine vous marquera à vie. Nous avons vécu des émotions exceptionnelles ! Je suis sûr que vous en rêvez encore !


Je suis également très fier de votre état d’esprit sur le terrain comme en dehors. Vous avez été exemplaires, tous les organisateurs m’ont fait un retour dans ce sens, même une semaine après. Les représentants de la national pendant 3 minutes m’ont loué votre attitude. Le reponsable général de l’organisation m’a même dit que vous méritiez le challenge du fairplay mais qu’il était difficile de récompenser l’équipe de l’académie. Rien ne peut plus faire plaisir à un professeur, à la communauté éducative, à vos parents ! Les performances OK mais ce n’est que du football, les valeurs que vous avez développé, cela restera, en tout cas, je l’espère. Souvenez-vous !


Merci pour ces 4 années de pur bonheur partagé avec vous ! Vous resterez toujours dans un coin de ma mémoire et de mon coeur !

La remise des récompenses : les bronzés commencent à réaliser leur parcours !





Merci à Clément pour son rôle de jeune organisateur. Il reçoit sa dotation ! J’espère que cela te donnera des idées pour être dirigeant plus tard !



C’est le moment du protocole pour aller chercher les médailles et la dotation !







Médaille remise en premier au capitaine de l’équipe par mon dernier entraîneur de football à Bourges, Jean Gomez ! Le monde est petit parfois !



Un dernier clin d’oeil à Lucas Beaussaron du collège d’Avord qui était ravi de monter sur le podium avec nous !




Il regarde monter les vainqueurs avec dignité et envie ! Mais elles sont belles vos médailles !





1er Sierentz, 2ème Soutine 3ème Thierville




Je tiens à remercier également Axel qui a rempli son rôle de jeune coach, jeune reporter avec envie !


C’est grâce aussi à lui que l’on a pu participer à ses championnats.



Je ne peux terminer sans dire un petit mot à chacun ! 


Clément, monsieur je peux jouer avec mon plâtre ! Il a su apporter de la détente dans la vie de groupe.


Axel, calme, posé, il a pris à coeur son rôle de coach et a su trouver les bons mots.


Souheil, une technique en or, une bonne humeur communicative dans la vie de groupe (c’est notre Adil Rami à nous) et une pointe d’humour excellente ! "On s’y jette !"


Erwan, discret mais toujours bien placé, malin et très appliqué par rapport aux consignes


Thomas, des qualités physiques indéniables, pénible sur l’homme mais qui sait apporter le danger comme j’aime. Il s’est occupé tout le match du futur attaquant du PSG !


Oscar, sa justesse technique et sa vision du jeu, qui a su faire des bonnes rentrées tant qu’il n’était pas blessé. Il nous aura manqué pour la finale ! Un état d’esprit parfait !


Quentin, le buteur dans toute son excellence, rapide, technique, une frappe de mule ! Il peut tout faire !


Pierre dit "bras cassé", a su apporter son jeu de tête, sa qualité de coup de pied arrêté, sa technique au service du collectif. Il fait parti des leaders de l’équipe.


Anthony, le couteau suisse, il peut jouer partout derrière, en milieu. Il a été très complémentaire sur notre ligne défensive.


Yann, qui a énormément progressé cette année, était notre sentinelle. Il a coupé un nombre incalculable de ballon, gagner des duels de la tête et soutenu son pote Armand pour tirer les sorties de but. Un humour aussi"Aïe-aïe-aïe"


Armand, présence improbable, match incroyable, des arrêts décisifs, des relances de qualité, dit maintenant "l’albatros".


Eliot, solide comme un rock dans les duels, une constance à tous les matchs, une conservation du ballon exceptionnel


Joran, notre capitaine, le facteur X pour débloquer plein de situation, puissant, dribbleur, une technique au-dessus du commun, une vision du jeu très fine


Jean-Luc que je connaissais déjà un petit peu, plus qu’un adjoint, il a su être à l’écoute, apporter ses convictions et faire vivre le groupe.


Sébastien a apporté toutes ses compétences développé dans son métier, il a bichonné notre gardien, nous a fait découvrir une nouvelle technique de dynamisation. Une belle rencontre !

Le retour au collège : Comme des Princes !


Ils ont eu un super accueil des copains... et des copines. Certains professeurs ont suivi leurs résultats tout au long du championnat grâce à mes collègues d’EPS qui ont suivi assidument par SMS et sur le site facebook. Mme Marin et Mme Pradel les ont reçu 10 minutes dans leur bureau pour les féliciter. Je tiens à les remercier pour leur intérêt qu’il manifeste au quotidien pour cette culture sportive. Les Bronzés leur ont remis la coupe et la photo souvenir qui ornera la belle vitrine au collège.


Maintenant on reste humble, on continue à travailler et on obtient le brevet avec la meilleure mention possible. N’oubliez pas de vous revoir tous dans 10ans en 2029 ! 


M.Robert