Vous êtes ici : Accueil > Le CDI > Archives CDI > Archives CDI 2012/2013 > Bouqui-Net > Ceux qui n’ont pas pu nous prendre lu par Yanis Bekhti
Publié : 21 octobre 2012

Ceux qui n’ont pas pu nous prendre lu par Yanis Bekhti


Ruta Sepetys_ Ceux qui n’ont pas pu nous prendre


Avant de vous présenter le livre , je vais vous parler brièvement de l’auteur. Elle se nomme Ruta Sepetys ; elle est née le 19 Novembre 1967 dans le Michigan.


.



Ceux qui n’ont pas pu nous prendre


Bref résumé :


Je vais vous présenter un livre très émouvant qui raconte l’Histoire d’une déportée Lituanienne, l’histoire se passe pendant la seconde Guerre Mondiale.

 



Chapitre 21 ( page 99-100) :


Quand elle revint en courant, elle tenait à deux mains sa jupe remplie à craquer. Alors, s’agenouillant sur le plancher du wagon, elle la déploya. Bonbons, caramels, sucettes, réglisse noir, chewing-gums, friandises de toutes sortes se répandirent par terre, dessinant comme un arc-en-ciel devant nous.



Chapitre 75 (page 365) :


J’arrachais ma mère des mains de Kretzky et l’attirais à moi. Le garde déplaça son poids d’un pied sur l’autre. Je levais les yeux vers lui.


-Fusillé.



 


 


 


Dans le camp des prisonniers de Krasnoïarsk. J’eu la sensation que l’air se resserrait autour de moi précipitant mon corps dans la neige, l’y enfonçant, profond, profond. 


 

 
 


La Tristesse....


Chapitres 1 (page 13) :


La police secrète soviétique n’a rien à faire dans notre maison. Je longe le couloir pour écouter et jette un coup d’oeil à l’angle du corridor. Jonas a raison. Trois fonctionnaires du NKVD encerclèrent ma mère. Ils portent des casquettes bleues bordées de rouge et ornées d’une étoile d’or. Un officier de haute taille tient nos passeports dans la main.[...] 


Vingt, minutes, un point c’est tout -ou bien vous ne serez plus en vie pour voir le lever du jour, réplique l’officier. 


 

 


J’espère que vous avez aimé, le résumé de ce livre, et que cela vous donnera envie de le lire. N’oubliez pas de faire passez l’information car ce livre est très, très émouvant.


Yanis Bekhti 4e5