Vous êtes ici : Accueil > Les clubs > Le club météo > Les records se ramassent à la pelle
Publié : 9 novembre 2015

Les records se ramassent à la pelle


MISE A JOUR de LUNDI 9 NOVEMBRE


Comme on le pressentait déjà depuis lundi dernier, les records sont bel et bien tombés ce week-end, avec 24°C à Clermont Ferrand, 27,8°C à Biarritz, et chez nous un peu plus de 20°C samedi. La nuit de vendredi à samedi a connu aussi des records de températures minimales élevées : +15°C chez nous. La nuit dernière, il n’a pas fait moins de 17°C à Paris intra-muros...


Exceptionnel.


Le temps va rester doux mais, l’anticyclone faiblissant un peu, nous pourrions avoir quelques passages nuageux plus imposants et un peu de vent selon les jours. Mercredi 11 novembre, par exemple, risque d’être plutôt couvert. La température sera de 8 à 10°C au petit jour et de 14 à 15°C l’après-midi, ce qui restera agréable.


Une baisse temporaire du thermomètre, qui atteindra en fait les normes, pourrait avoir lieu entre vendredi et samedi : il pourrait ne pas faire plus de 10 à 12°C en journée. Mais cela ne sera dû qu’à la réinstallation de l’anticyclone sur la France, avec à son arrivée un léger flux de nord-ouest. Dimanche, la douceur pourrait revenir avec de très hautes pressions. Cependant, je crains la persistance des phénomènes de basses couches, qui pourraient largement altérer l’impression de beau temps.


La suite devrait être encore anticyclonique...


Belle semaine !


 


MISE A JOUR de VENDREDI 6 NOVEMBRE


Le temps, ce vendredi, pourrait se dégager un peu en fin d’après-midi. Mais DEMAIN SAMEDI 7 NOVEMBRE ainsi que DIMANCHE 8, les brouillards et nuages bas seront compacts le matin et seulement le matin. Dès la fin de matinée ou la mi-journée, un soleil vaillant, bien que de plus en plus bas sur l’horizon, percera la grisaille et s’imposera presque sans partage dans le ciel !


La température sera très douce : nous atteindrons facilement la vingtaine de degrés au meilleur de l’après-midi ! Notons aussi l’exceptionnelle douceur de ce vendredi matin, avec presque 15°C de température minimale à 7h, que nous n’avions parfois pas en plein mois d’août à la même heure.


Le temps sera estival dans le sud-ouest. Comme lundi dernier, je me demande si des records de chaleur tomberont : atteindra-t-on 25 à 28°C au pied des Pyrénées, dans le Béarn, le Pays Basque ou vers Toulouse ? A suivre !!!


Ce temps étonnant est dû au renforcement de l’anticyclone, aux racines subtropicales, s’étendant de l’Afrique de l’ouest à l’Allemagne. Les géopotentiels ("pressions d’altitude") sont très élevés. Et le flux, au sol ou celui de la masse d’air vers 1500m d’altitude, viendra directement d’Afrique. Ce déplacement, appelé ADVECTION, est favorisé par la présence, au large du Portugal (comme lors des canicules) d’une dépression qui, faisant tourner les masses d’air dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, fonctionnerait un peu comme une pompe qui aspirerait l’air africain et le déverserait sur l’Europe de l’ouest.


La douceur devrait perdurer la semaine prochaine. De LUNDI 9 à MERCREDI 11 NOVEMBRE, le temps a toutes les chances d’être encore très DOUX et probablement assez ensoleillé, en tout cas l’après-midi.


La suite pourrait revenir à des températures davantage conformes aux normes (plutôt 10 à 12°C de maxi, au lieu des 16 à 22°C qui nous attendent dans les 6 prochains jours). Mais le temps ne devrait pas encore être trop perturbé après le 11 novembre.


ET POUR L’HIVER PROCHAIN ?


Il faut se méfier des projections à long terme. Elles sont souvent trompeuses. J’entends parler ici ou là (à partir des oignons, des chevaux, des ours du zoo de Thoiry... ) que l’hiver sera rude. Météo France, qui détaille ses prévisions saisonnières sur son site, penche pour un trimestre novembre, décembre, janvier très doux, amplifié par le phénomène El Nino exceptionnellement puissant cette année. El Nino, statistiquement, ne permet pas réellement de définir une tendance pour l’Europe. Il s’accompagne parfois d’hivers doux, parfois d’hivers froids et parfois d’hivers "normaux". Alors qui croire ? D’après la presse, les soigneurs de Thoiry sont formels ; les ours ne se seraient jamais "trompés". Pour ma part, je me souviens de novembre/décembre 2010 : les ours étaient aussi entrés en hibernation, comme cette année, et ces mois avaient été effectivement spectaculairement froids et neigeux. Or, le monde connaissait bien cette année-là un El Nino, mais beaucoup plus modéré que celui de cette année...


Je ne sais pas ce qu’il faut en penser...Peut-être, à l’image d’un début octobre exceptionnellement froid pour la saison et d’un début novembre exceptionnellement doux, alternera-t-on les épisodes remarquables, dans un sens comme dans l’autre ?


Je m’étais trompé, début septembre, en annonçant un mois doux. Mais j’évoquais pour octobre des alternances (déjà visibles sur CFS) de flux de sud et de nord, typiques des FLUX MERIDIENS, qui donneraient des périodes froides et des périodes douces. C’était finalement assez proche de ce que l’on a connu. Et cela pourrait bien continuer.


D’ailleurs, dans un des articles consultés au sujet des terriers et de l’hibernation d’un nombre conséquent d’ours, le propriétaire historique du parc animalier ajoute que cet indice, infaillible selon lui, ne permet évidemment pas de définir si tout l’hiver sera concerné ou seulement une période. Il est du moins, pour sa part, assez convaincu que nous connaîtrons au moins une période exceptionnellement froide.


Mais, finalement, à ce jour, bien fort celui qui pourrait déjà trancher...Des ours de Thoiry ou des modèles saisonniers de Météo France, nous dirons fin février qui aura gagné !!!


BON WEEK-END !


 


MISE A JOUR de LUNDI 2 NOVEMBRE


Bonne rentrée à toutes et à tous !


La prédominance anticyclonique a été marquée ces quinze derniers jours ! Mais, en Eure-et-Loir, il nous a fallu composer souvent avec brouillards et nuages bas, comme à notre habitude. Toutefois, quand le soleil parvenait à percer la grisaille, le beau temps était remarquable, comme hier, dans une douceur qui contrastait fortement avec le froid rencontré avant les vacances !


Le flux de sud expliquait cet apport chaud et humide. Demain, une petite goutte froide devrait survoler nos régions. Il pourrait pleuvoir, probablement d’abord en début de matinée puis surtout en soirée, de façon plus marquée, ainsi que dans la nuit de mardi à mercredi.


La grisaille sera souvent de mise, ici, jeudi et vendredi, avec un tout petit risque d’averses, minime mais réel. Cependant, le flux restant orienté au sud, il continuera à faire doux (jusqu’à 15°C en journée).


A partir de samedi 7 novembre, l’anticyclone devrait fortement se renforcer. Espérons que la grisaille plaquée au sol par les hautes pressions puisse vite se dissiper. L’humidité en basses couches est pour le moment prévue faible à modérée : nous avons donc de bons espoirs de voir le soleil et le thermomètre pourrait atteindre les 20 °C au meilleur de la journée ! Le sud-ouest surtout, et dans une moindre mesure le midi méditerranéen, pourraient avoir des valeurs de 25°C, voire davantage ! La masse d’air prévue sur ces régions, atteindrait en effet les +16°C sur les projections les plus élevées, en provenance directe d’Afrique. En été, cela placerait ces régions pas loin du seuil de canicule...


Ces contrastes, ces écarts d’une région à l’autre, d’une période à l’autre, sont étonnants.


A bientôt !


 


MISE A JOUR de VENDREDI 16 OCTOBRE


Nous avons été proches (mais d’après mes données, nous n’avons pas battu ce record) des records de froid pour les températures maximales du mois d’octobre. Avec +6°C enregistrés à la station de Champhol, nous étions 10°C sous les normes de saison et à peu près, en réalité, au niveau des normes du milieu du mois de décembre ! Le dernier record datait à priori de 1975. Pour mémoire, le 15 octobre 2005, la même station Météo France enregistrait 24,9 °C !!!! Quel contraste !


Pour la suite, la dominante anticyclonique va perdurer ! Mais l’apport froid du nord-est devrait se couper. Nous aurons droit à une vraie "patate anticyclonique", dans le jargon consacré, qui ne garantira nullement du soleil ! Nous l’expliquions vendredi dernier lors du club : les hautes pressions, dès l’automne, plaquent la grisaille humide près du sol (phénomènes de Basses Couches).


La température montera doucement. Nous devrions, à l’horizon de lundi à mardi prochain, approcher de nouveau les normes, en atteignant peut-être les 15°C... Mais le ciel sera indéfiniment gris.


Rassurons-nous, la tendance est difficile à préciser à partir de l’échéance de mercredi prochain, 21 octobre ! Le beau temps va-t-il revenir ? Disons que ce n’est pas impossible. Cela nous aidera à passer cette période de plusieurs jours sans soleil...


Bonnes vacances !


 


MISE A JOUR de MARDI 13 OCTOBRE


DEMAIN, pour le CROSS, les dernières mises à jour d’Arôme et Arpège laissent penser que le temps sera très froid (proche des gelées) pour la saison au lever du soleil, soleil que l’on devrait bien voir dans un ciel d’Azur, jusqu’en milieu de matinée...


En effet, entre 10h et 11h, soit au moment des courses, les nuages bas nombreux devraient envahir le ciel. Le thermomètre devrait rester bien bas. Le vent soufflera du nord-est (la bise !). Par conséquent, il faudra bien se couvrir, avant et après la course, pour ne pas être malade en début de vacances !!!! Il sera aussi impératif de s’échauffer convenablement pour écarter tout risque de blessure.


Mais le temps devrait rester sec en matinée. Tant mieux. La rosée pourrait toutefois rendre les sols un peu glissants, surtout dans les courbes.


Pour la suite, c’est un temps maussade qui dominera, marqué par le survol en flux de nord-est, d’une goutte froide d’altitude. Il fera encore froid et souvent gris. Il ne faudra guère espérer plus de 10 à 12°C demain et jeudi. Quelques gouttes pourraient tomber demain après-midi et les jours suivants. Mais les quantités devraient être infimes.


Il fera encore frais ce week-end et souvent gris.


Mais un petit espoir, encore mince, subsiste pour le début de semaine. La température pourrait augmenter et revenir au niveau des normes...Mais ce n’est pas sûr. Peu de pluie serait à craindre. A dominante anticyclonique, théoriquement, le temps pourrait même être très sec. Mais les brouillards et nuages bas devraient être nombreux...C’est l’automne...


A bientôt !


 


MISE A JOUR de VENDREDI 9 OCTOBRE


L’ex-cyclone JOAQUIN est arrivé près de chez nous. Sur l’océan, les quantités de précipitations sont importantes dans son sillage. Mais il se heurte à la barrière anticyclonique franco-russe. Il va s’infiltrer sous ce mur de hautes pressions et devrait arroser (normalement pas trop copieusement car il perd très vite son énergie) la moitié sud de la France d’ici 24 à 72h.


En Eure-et-Loir, c’est un calme et beau temps qui devrait nous attendre, si seulement les brouillards et nuages bas automnaux (phénomènes de basses couches si difficiles à prévoir) ne viennent pas troubler la bonne humeur... Le matin, il fera très frais et, l’après-midi, le thermomètre sera dans les normes de saison (de 16 à 18°C).


A partir de mercredi, jour du CROSS, devrait avoir lieu une arrivée plus massive d’air froid, en lien avec un possible décrochage de basses pressions d’altitude allemandes. Résultat : le jour du cross, il devrait faire beau, si les nuages bas, comme d’habitude, ne décident pas de s’installer...(et ils aiment l’Eure-et-Loir ces fameux nuages bas !) Le temps SEC est presque garanti : croisons les doigts ! Et comme aucune précipitation n’aura eu lieu normalement auparavant, hormis la rosée matinale, le sol ne devrait être ni trop lourd ni trop boueux ni trop glissant (méfiance quand même dans les virages !!!!) . Le vent d’est à nord-est, bien qu’un peu froid, devrait être léger. Sa vitesse ne devrait pas gêner les coureurs mais il pourrait les refroidir ; il sera capital de soigner l’échauffement et de se couvrir après l’effort, sous peine de finir la période scolaire et de commencer les vacances avec un bon rhume !!!!


D’ailleurs, le signal le plus fort pour le début de vacances est bien, à ce jour, celui d’un temps assez froid, pour la saison, et peut-être perturbé.


Bon week-end !


 


MISE A JOUR de MERCREDI 7 OCTOBRE


Le cyclone JOAQUIN qui a fait tant de dégâts aux Bahamas et qui, en remontant le long des côtes est-américaines, a engendré de dramatiques inondations, est en train d’effectuer sa traversée transatlantique, utilisant le "transport Coriolis".


Il a donc bien été repris dans la circulation "normale", d’est en ouest en relation avec la rotation terrestre. Absorbé dans cette circulation zonale, il va approcher de l’Europe. Mais, s’il garde encore sa composante tropicale tempétueuse et très pluvieuse, qui submergera sans doute les îles des Açores, il va, fort heureusement, probablement s’essouffler littéralement au large de nos côtes !!! Il injectera peut-être un peu d’air doux et humide sur l’Espagne et dans une moindre mesure sur le sud de la France, mais ce sera (je l’espère du moins !) sûrement son dernier souffle.


La mécanique atmosphérique de ces prochains jours, sous nos latitudes, sera en effet présidée par un vaste système anticyclonique nordique qui devrait véhiculer de plus en plus puissamment un flux d’est, plutôt sec et froid. Je pense que ce système, précisément, va justement pomper l’énergie cyclonique de Joaquin qui ne pourra guère s’infiltrer dans la défense anticyclonique et qui ne trouvera plus le relais d’humidité et d’apport chaud indispensable à sa survie, confronté qu’il sera à cet afflux d’air continental froid et sec.


A priori, la fraîcheur, sèche (mais pas forcément ensoleillée !) débutée aujourd’hui, va donc perdurer.


POUR LE CROSS ?


Une deuxième pulsation froide devrait s’opérer en début de semaine prochaine, au coeur de la circulation atmosphérique qui sera mise en place : d’est en ouest, luttant contre Coriolis, les masses d’air froid venues du nord-est et peut-être d’Allemagne nous parviendront, ce qui pourrait aussi nous apporter pas mal de particules fines, le chauffage étant souvent remis en route, et l’Europe continentale, dont l’Allemagne étant d’importants contributeurs à ce genre de pollution, que nous avons connue déjà en mars dernier.


DONC, POUR LE CROSS, la tendance actuelle est plutôt à un temps FROID ! Quelques gelées matinales pourraient se produire et le thermomètre au meilleur de la matinée de mercredi 14 octobre, pourrait ne pas dépasser 8 à 10°C. Mais il semblerait que nous soyons à l’abri de la pluie. C’est le principal, semble-t-il... Mais ce sera à confirmer !


A bientôt ! Prochaine séance du club : VENDREDI 9, avec un retour sur les pluies diluviennes d’hier, ainsi que sur les tornades d’Eure-et-Loir et d’Indre-et-Loire.


 


MISE A JOUR de MARDI 6 OCTOBRE (matin)


Midi :


La presse locale fait état d’une "mini-tornade" dans le Dunois. Ce terme est journalistique et recouvre souvent un des deux faits météorologiques suivants :


-soit un front de rafale, plutôt à l’avant de l’orage, dû à une brutale coulée d’air froid


-soit une vraie tornade, qualifiée par euphémisme de "mini" car de catégorie EF0 ou EF1, sur une échelle qui va jusqu’à EF5 (phénomène plutôt à l’arrière des systèmes). Nous avons pu voir d’ailleurs vers 8h, d’impressionnants mammatus, dont je parlais lors de la mise à jour de la récré de ce matin (ci-dessous). Ils sont parfois signes annonciateurs de tornades. Ce fut sans doute le cas ce matin.


Mais les dégâts, eux, sont bien là et se moquent des termes employés...


Et il serait question aussi de dégâts dans la région de Voves.


 


 


Milieu de matinée (récré du matin ) :


L’orage de la fin de nuit et de ce matin a été exceptionnel par l’intensité de ses précipitations ici.


C’est très rare et je pense que la presse locale va vite en parler. On ne compte plus les caves, garages, sous-sols (même d’immeubles selon des témoignages) inondés...Parfois les routes ont été difficilement praticables.


Les radars, surtout entre 7h et 8h, montrent des intensités tropicales par endroits et par moments.


Une structure en ligne s’était organisée entre 4h et 5h et a atteint le maximum de son intensité entre la Sarthe et l’Eure-et-Loir d’après ce que j’ai vu sur les images satellitaires et les radars.


Vers 8h, s’éloignant vers le nord, on pouvait voir, non sans crainte, les énormes cumulonimbus, coiffés de cirrus et présentant à leur base des mammatus, signes des phénomènes violents...


Cela fait mallheureusement penser, toutes proportions gardées, à ce qu’ont vécu les habitants de la Côte d’Azur, samedi dernier. Leurs intensités ont été parfois plus fortes encore et ont surtout duré 2 heures.


Ici, l’intensité de type tropical a duré selon les endroits, à peu près entre 10 et 20 minutes et c’est sûrement ce qui a saturé les réseaux d’évacuation des eaux...


Espérons que les averses de cet après-midi soient moins fortes.


 


BULLETIN DE LUNDI 5 OCTOBRE 2015


Deux phénomènes d’exception ont malheureusement retenu notre attention et font l’objet du rendez-vous exceptionnel du CLUB ce lundi à 13h30 :


-En Méditerranée, le "medicane" de jeudi/vendredi décrit dans le bulletin encore lisible quelques lignes plus bas en page d’accueil


-le "système multicellulaire à propagation rétrograde", l’orage de samedi dernier sur la côté d’Azur, ainsi analysé en termes techniques par les experts du site Keraunos, qui s’est avéré meurtrier par l’intensité des pluies mais qui a donné lieu aussi à une activité électrique hors du commun et à des tornades (videos projetées durant le club)


Mais il faut encore souligner ce dont j’ai déjà parlé vendredi dernier dans le bulletin précédent : le cyclone "JOAQUIN" traverse l’Atlantique et se rapproche de l’Europe. Sa signature est très nette.


Ce cyclone, fort heureusement, perdra beaucoup de son intensité, mais il aura des conséquences sur la qualité de la prévision du temps de notre week-end prochain. Nous ne savons pas encore comment il va interagir avec les autres centres d’action. En effet, un vaste anticyclone nordique se mettra en place, qui générera une puissante descente froide sur l’ensemble de la Russie et qui se propagera jusqu’à l ’Europe centrale.


Sur l’Eure-et-Loir, pour l’heure, le temps est, comme prévu, perturbé. Ce sera le cas jusqu’à MERCREDI 7 octobre. A ce moment-là, cela s’améliorera mais il fera nettement plus froid.


Cette grande fraîcheur durera plusieurs jours.


Mais, à ce jour, il est encore impossible de savoir quel temps il fera samedi et dimanche prochains. Serons-nous concernés par l’air froid continental venu de Russie (scénario possible mais minoritaire) ? Serons-nous touchés par l’instabilité occasionnée par la présence, même au large, des résidus du cyclone Joaquin, qui devrait longtemps rester porteur d’humidité et d’agitation venteuse (scénario possible mais aussi minoritaire). A ce jour, le schéma qui se dégagerait serait plutôt celui d’une France située au carrefour de plusieurs influences, l’une déjà hivernale et assez rude (à l’est) et l’autre, plutôt estivale et agitée car venue des tropiques (à l’ouest). Il est donc difficile de dire ce qui nous attend...


A bientôt !