Vous êtes ici : Accueil > Les clubs > Le club météo > Xavier Delorme : un chasseur d’orages nous rend visite

Xavier Delorme : un chasseur d’orages nous rend visite


Xavier Delorme au club météo



Jeudi 25 février 2016, Xavier Delorme, un chasseur d’orages professionnel, est venu au club météo pour nous présenter son métier peu ordinaire.
En effet, depuis maintenant 14 ans, Xavier Delorme parcourt la France à la recherche d’orages spectaculaires à photographier.


Quelques Notions :
Il faut d’abord savoir quand a lieu la saison des orages en France. Elle a lieu entre avril et octobre, mais les orages les plus impressionnants apparaissent vers juin et juillet.
Ensuite comment prendre une bonne photo d’orage. Déjà, mieux vaut éviter la pluie, car elle rend la photo floue. Ensuite, il faut un matériel adapté, le matériel photo, à lui tout seul coûte déjà plusieurs milliers d’euros.
Après, il faut savoir comment un orage se forme. Un orage est dû à un conflit de masses d’air, ce sont des perturbations. Une masse d’air chaud rencontre directement une masse d’air froid, ce qui crée des tensions et provoque un orage.
Aussi, si vous décidez de prendre des photos dans le sud, vous devez comprendre ce qu’est un épisode méditerranéen. C’est un orage qui se produit, comme son nom l’indique, près de la Méditerranée. Une masse d’air chaud va vers la montagne, où l’air est plus froid. Les deux masses en fusionnant refroidissent, condensent et provoquent de grandes pluies et des orages forts et des éclairs (foudre) pouvant atteindre plus de 100 000 Ampères : il faut être capable de prédire ce genre de chose afin de ne pas rester piégé. En comparaison, un ordinateur consomme moins de 10 Ampères.
Pour conclure sur ce point, je dirai que l’outil ultime est la passion du métier car c’est en étant passionné que l’on apprend le mieux.


Maintenant que nous avons parlé des notions à avoir, nous allons parler de quelques chiffres très surprenants. Tout d’abord, il faut savoir que Xavier Delorme fait à peu près 30 sorties par an. Chaque sortie lui fait faire 800 kilomètres en moyenne ce qui lui fait faire environ 25000 km par an juste pour les orages. Il faut savoir que ces chiffres sont en hausse constante. Il devrait bientôt chasser des orages à l’étranger. Sur la saison 2015, Xavier a organisé 38 sorties et a parcouru près de 33000 Km rien qu’entre mai et octobre. Il a passé 800 h sur le terrain. Quelquefois, il ne dort que 2 h par nuit plusieurs nuits de suite afin de ne prendre que des photos de qualité. Le mois le plus chargé de Xavier reste le mois de juillet 2013 pendant lequel il a organisé 17 sorties et a parcouru près de 7800 km. Depuis 2009, Xavier a doublé le nombre de sorties réussies, car c’est cette année qu’il a eu accès à internet sans fil, ce qui lui permettait de consulter les cartes en temps réel et savoir avec précision où les orages tombaient. En France, le lieu où il y a le plus d’orages est le massif des Alpes, car, dans les Alpes, il y a un fort relief bloquant les masses d’air chaud et froid, ce qui est très favorable aux perturbations orageuses. A Nîmes, nous pouvons compter plus de 1000 impacts par heure aux moments les plus orageux.




Parlons maintenant du matériel utilisé par Xavier. Tout d’abord, il utilise 2 appareils photos dont un Reflex Pro D4S qui a la particularité de prendre des photos de façon très rapide, mais sa résolution n’est (que) de 16 millions de pixels. A titre de comparaison, les télévisions qui équipent la plupart de nos foyers peuvent afficher 2 millions de pixels. Ce petit bijou a un prix situé autour de 5800 €.
Le second appareil photo qu’il utilise est un Reflex Pro D800, qui lui, est plus lent (un éclair dure en moyenne 0.2 secondes, la vitesse est donc très importante), mais a une résolution de plus de 32 millions de pixels. Cet appareil coûte environ 2300€.
Ensuite, Xavier utilise des optiques professionnelles, ce qui lui permet de prendre des photos de meilleures qualités en prenant un panorama plus ou moins important. Elles permettent également de réduire les aberrations chromatiques qui rendent la photo floue. Actuellement, il en possède 4 qui font entre 18mm et 85mm.
De plus, il s’est équipé d’un trépied et d’un détecteur qui prévient lorsqu’il détecte un éclair ainsi que d’une caméra time lapse qui permet d’accélérer la vidéo.
Pour finir, il possède une voiture très particulière. Il y stocke 2 ordinateurs, une tablette, une petite station météo, un GPS, un téléphone pour mémoriser son chemin ainsi qu’une clé 4G pour avoir accès aux différents services météorologiques en ligne.





Ce petit article est maintenant terminé, s’il t’a plu, tu peux accéder au blog de Xavier Delorme ici : http://www.xavier-delorme.book.fr/galeries/.