Vous êtes ici : Accueil > Les clubs > Le club météo > Fraîcheur hivernale ? Toujours ! Comète ISON ? DEMAIN JEUDI !
Publié : 27 novembre 2013

Fraîcheur hivernale ? Toujours ! Comète ISON ? DEMAIN JEUDI !


MISE A JOUR DU MERCREDI 27 NOVEMBRE


Bonsoir,


D’après certains articles scientifiques disponibles sur la toile, ce serait en fait DEMAIN JEUDI que la comète ISON pourrait passer près du soleil.


D’après les astronomes et d’après ce que j’ai cru comprendre, à priori, tout est possible. Elle pourrait bien être fort lumineuse, du fait de sa sublimation brutale (passage de l’état solide, celui de la glace, à l’état gazeux, sans transition, sans étape liquide) à l’approche du soleil  ; elle pourrait aussi exploser (aucun risque pour la Terre) et être visible brièvement mais intensément ; elle pourrait également se fragmenter et ne plus être visible du tout..


BREF, c’est apparemment demain matin, juste avant le lever du soleil que nos chances de la voir (vers l’est ou le sud-est peut-être) seraient les plus grandes. AU NIVEAU DU CIEL : ce soir, le ciel nocturne est entièrement dégagé, ce qui favorise la baisse brutale des températures. D’ailleurs, il commence à geler. Seule une brume de 2 m à 10 m du sol est apparente. Il faudrait donc que les conditions restent identiques jusqu’à demain matin. Mais rien n’est moins sûr. La brume peut se faire brouillard. Des nuages bas peuvent envahir notre ciel, venant de la Manche... Patientons jusqu’à demain matin !


Pour la suite, les températures qui sont repassées au-dessus des 5°C aujourd’hui, pour plafonner à un magistral +7°C, auront des chances d’atteindre ces sommets encore un jour ou deux, avant une baisse pour notre prochain week-end. Le plafond des 5°C pourrait dès lors ne plus être franchi durant 2 ou 3 jours.


La semaine prochaine s’annonce de nouveau plutôt sèche et fraîche, sans pour autant donner de descente polaire, dans un premier temps. La prochaine période à surveiller est celle de la fin de semaine prochaine et du week-end du 7 et 8 décembre : GFS et ECMWF s’accordent sur un refroidissement massif mais attention, rien n’est moins sûr car l’échéance est fort, fort lointaine.


Bonne semaine à toutes et à tous !


 


MISE A JOUR DU VENDREDI 22 NOVEMBRE


Bonsoir,


Toutes les conditions atmosphériques sont donc réunies pour voir des flocons tomber...Toutes ? Oui ! Sauf les précipitations !!!!! Chacun conviendra qu’en l’absence d’éléments précipitants, la neige ne peut être vue, aussi idéales soient les conditions thermiques des différentes couches de l’atmosphère... Elémentaire. Aussi n’aurons-nous rien de plus, en Eure-et-Loir, que ce qui a pu être aperçu timidement, hier soir, jeudi, sous la forme de timides et légers flocons.


Les conditions anticycloniques puissantes sont en train de s’imposer. Aucune précipitation, pluvieuse ou neigeuse, ne semble à craindre à l’horizon des 5 à 6 jours à venir.


Généralement, dès la fin d’automne, des phénomènes de basses couches sont à craindre quand les pressions sont élevées et se manifestent sous la forme de brouillards, brumes et nuages bas. Mais jusqu’à mercredi, ce sera un flux d’est, donc très sec, qui devrait dominer. Nous pouvons donc espérer voir des éclaircies et pourquoi pas, à l’occasion, un ciel très dégagé et très pur ?


J’en profite pour rapprocher l’opportunité qu’offrirait un éventuel ciel matinal dégagé pour évoquer ce que certains articles d’astronomes décrivent : une comète, prénommée Ison, serait potentiellement visible à partir de ce week-end et jusqu’au mardi 26 novembre. Par temps dégagé, il faudrait regarder peu de temps avant le lever du soleil, soit grossièrement entre 7h et 7h45 à peu près, vers l’est-sud-est. Apparemment, un point lumineux pourrait fournir de repère : il s’agit de la planète Mercure. Aux alentours pourrait se situer la comète, peut-être au moment où les poussières et la glace fondue par l’approche du soleil formeraient la queue de la comète. Attention, je ne sais pas personnellement s’il sera possible de voir quelque chose et je serais tenté d’orienter les lectures vers les publications scientifiques des astronomes. Il faudrait évidemment rappeler un conseil de prudence élémentaire : si jamais le soleil commence à apparaître, il sera hors de question d’utiliser un appareil optique grossissant (jumelles, longue-vue, téléscope...) tellement sont grands les risques de perdre la vue. De toute manière, à priori, la comète ne serait plus visible dès l’apparition du soleil. Il faudrait la guetter avant son lever.


Au niveau des températures, pour en revenir à la météo, la journée de samedi sera fraîche avec +5°C de maximale. Dimanche, sous un éventuel soleil, on pourrait atteindre +8 ou +9°C ! Mais une nouvelle chute pourrait intervenir lundi et mardi avec de nouveau + 4 à +6°C de maxi.


Les gelées matinales seront tous les jours possibles.


A partir de mercredi, l’anticyclone modifiant l’origine du flux qui redeviendrait un peu océanique, il pourrait y avoir plus d’humidité, de brouillards et de nuages, dans une ambiance un peu moins fraîche l’après-midi (entre +6 et +9°C).


Une nouvelle offensive froide serait envisageable à l’horizon du week-end prochain, l’anticyclone pouvant onduler de nouveau vers le nord, modifiant le blocage qui se ferait septentrional et provoquant une nouvelle coulée polaire. C’est évidemment à confirmer !


BON WEEK-END !


 


 


MISE A JOUR DU MARDI 19 NOVEMBRE


Bonjour,


Les élèves ont établi leurs prévisions hier. On peut les lire ICI. Ils ont réfléchi et ont dû trancher en faveur d’un scenario. Celui qu’ils ont privilégié est le scénario neigeux.
Il apparaît aujourd’hui qu’ils auront probablement eu raison. La situation est complexe. Le front de la nuit dernière a donné de la pluie. Il faisait 0,7°C hier soir avant son arrivée mais, chargé d’un air un peu moins froid, il a fait remonter à +4°C le thermomètre.


Aujourd’hui, la température est montée à +7°C. Cela paraît presque doux à côté de ce que nous aurons dans les prochains jours. Le front qui arrivera demain, dans un air encore un peu plus froid, ne devrait cependant pas être assez refroidi pour donner des précipitations solides dans un premier temps, car son origine sera en partie maritime (et donc plus douce). Mais dans un deuxième temps, un apport froid plus continental, à l’arrière du front principal, dans l’enroulement de la dépression qui va nous survoler, devrait faire abaisser l’isotherme 0°C, c’est-à-dire la fameuse "limite pluie/neige", jusqu’à 200 à 500m d’altitude. Autrement dit, il y aura fort à parier que, après les précipitations pluvieuses les plus conséquentes (entre mercredi et jeudi après-midi), les précipitations secondaires se fassent quant à elles sous forme de neige. Elles devraient être faibles, mais entre jeudi soir et samedi, effectivement, s’il doit "tomber quelque chose", il est fort possible que ce soit de la neige.


Comme les nuits devraient être marquées par des gelées, il faudra se méfier du verglas au petit matin...ou de possibles (mais sûrement faibles) quantités de neige au sol, tombées durant les heures de repos de notre cher soleil.


Attention : le thermomètre devrait souvent passer sous le 0°C dans la nuit et rester sous la barre des +5°C (et encore moins selon les jours !) au meilleur de la journée, au moins jusqu’à mardi prochain, 26 novembre. Au profit d’une hausse du champ de pressions, par le nord, durant le week-end, la masse d’air va s’assécher et le risque de neige disparaîtra totalement, mais le flux sera orienté à l’est et le froid sera marquant pour la saison. Si le vent est de la partie, l’impression de froid ( déterminant l’Indice de Ressenti Eolien, appelé "windchill" par les nord-Américains ) sera accentuée...


A bientôt.


 


MISE A JOUR DU DIMANCHE 17 NOVEMBRE


Bonjour,


Nous semblons nous acheminer vers les "deux chances sur trois" de ne pas avoir de neige en Eure-et-Loir entre mercredi et vendredi.


Nous pourrions cependant voir des flocons tomber...


Et ne crions pas victoire car l’échéance est encore lointaine, surtout pour une prévision de ce type qui est un "cas limite".


En fait, après un passage pluvieux (avec températures fraîches) mardi, les températures devraient encore un peu fléchir avant l’arrivée d’un front assez massif pour mercredi. Mais justement, il serait tellement massif que les échanges thermiques sur notre département seraient trop "doux". Attention, tout ne se jouera qu’à 2 ou 3°C près et le scénario peut donc encore évoluer...


Le froid sera encore durable ensuite, pour 8 à 10 jours...


A bientôt : demain pour la mise à jour des élèves !


 


 


MISE A JOUR DU SAMEDI 16 NOVEMBRE


Je serai bref :


-le potentiel neigeux est confirmé. Cette situation n’est pas exceptionnelle, mais somme toute remarquable eu égard à la date et à la précocité de l’invasion froide, dans un secteur froid très dynamique en altitude.


DONC, les divergences demeurent. Il est certain dorénavant que la neige tombera et tiendra en plaine, en France entre mercredi et vendredi...mais où ? Là demeure l’inconnue.


Référons-nous aux modèles du samedi matin :


-ECMWF : potentiel neigeux en flux instable, sous formes de giboulées tenant au sol, exclusivement sous les précipitations abondantes et/ou la nuit. Mais impossible de définir une localisation précise par le caractère local et instable du flux. Toute la moitié nord serait concernée.


-GFS : pour notre département, les risques demeurent environ à 30 % de probabilité d’occurrence. MAIS, à la différence d’ECMWF, nous aurions un potentiel de front plus structuré, plus actif, plus généralisé, organisé autour d’un centre dépressionnaire dont la localisation précise (essentielle pour une prévision fine !) ne peut pas encore être effectuée. A ce jour, ce serait une large bande de la Basse Normandie aux Pays de Loire qui aurait des quantités importantes de neige au sol entre mercredi et jeudi soir. Quant à nous et à l’Île de France, nous serions épargnés, parce que trop à l’est du front (à peu près sous le centre dépressionnaire, donc à l’abri). Attention, cette localisation, ainsi que l’intensité des précicipitations sera modifiée plusieurs fois avant d’avoir un scenario crédible. Il faudra aussi que ECMWF et GFS soient alignés.


Bon week-end !


MISE A JOUR DU JEUDI 14 NOVEMBRE


Modèle (GFS) du soir :


Attention, la sortie (= le run) de GFS de ce soir porte dorénavant à 30 % le risque de neige sur notre département pour la période entre mercredi et vendredi prochain.


 Après la réunion :


La réunion exceptionnelle du club ce midi confirme le potentiel neigeux entre mardi soir et jeudi. Plus précisément, l’évaluation porte à 20 % (soit seulement 1 risque sur 5) les possibilités de voir la neige tomber entre le 19 et le 21 novembre en Eure-et-Loir (dans un premier temps car il semblerait qu’une récurrence froide soit bien en train de se mettre en place).


Plus de nouvelles dans de prochaines mises à jour. A bientôt.


MISE A JOUR DU MERCREDI 13 NOVEMBRE (soir)


DEMAIN JEUDI à 13h30 : rendez-vous exceptionnel d’élèves du club météo !!!


En effet, les modèles GFS et ECMWF, à une échéance de 6 ou 7 jours (ce qui reste encore lointain pour une telle prévision) se sont accordés pour le scenario le plus froid et le plus dynamique. Le froid en moyenne et basse couche sera conséquent (sans être extraordinaire : juste de 3 à 5°C sous les normes) mais le froid d’altitude (à 500 hPa) sera peut-être TRES important. Donc l’instabilité pourrait être forte et donner des risques de précipitations neigeuses jusqu’en plaine.


A suivre, dès demain à la mi-journée.


 


BULLETIN DU MARDI 12 NOVEMBRE


Bonjour,


A ceux qui ont patiemment et courageusement suivi la situation météorologique de la fin d’automne de l’an dernier à juin dernier, la description de ce qui nous attend va étrangement ressembler à ce que nous avons déjà connu à une différence près, qui pourrait être de taille si cette configuration se constituait en nouvelle récurrence dans les semaines à venir : les réserves froides de la Scandinavie à la Russie n’étaient pas importantes l’an dernier, jusqu’en mars, alors qu’elles paraissent se constituer de façon plus conséquente cette année.


Mais patientons. Ces réserves ne nous menacent pas dans l’immédiat.


Pour autant, qu’avons-nous ?


Le même mécanisme que l’an dernier, dans les grandes lignes, à savoir :


1) une chance : demain mercredi sera une journée de transition, fraîche, mais ensoleillée.


2) Jeudi 14 novembre : les choses sérieuses commencent par une légère extension septentrionale de l’anticyclone atlantique nous exposant à un flux de nord, modéré mais pour le moins perturbé et rafraîchissant. Concrètement : Giboulées abondantes et froid (pas plus de 9°C en journée)


3) Vendredi 15 : Ecrasement sur la France de l’anticyclone et retour des hautes pressions sur le nord, qui se trouvera placé en léger flux de nord à nord-est, tandis que la goutte froide constituée sur le sud donnera un temps très agité sous une ligne Bordeaux/ Lyon, probablement. Concrètement : chez nous, temps de plus en plus calme mais froid et nuageux.


4) SAMEDI et DIMANCHE : Temps anticyclonique de type "collection automne/hiver", garantissant un temps sans précipitations, mais plaquant brouillards, brumes et nuages bas près du sol et interdisant aux températures de franchir en journée la barre des +6 à +8°C.


5) Première moitié de semaine prochaine ? L’option suivante ressemblerait encore plus étrangement à l’hiver dernier :


Au pire : nouveau retrait de l’anticyclone sur l’océan avec descente perturbée en flux de nord, potentiellement neigeuse en plaine et donc très froide (scenario du modèle européen : ECMWF)


Au mieux : maintien des hautes pressions, centrées sur la Grande Bretagne, qui donneraient un temps sans précipitations, mais majoritairement gris et froid en "basses couches" (c’est-à-dire sur notre "plancher des vaches") (scenario du modèle américain : GFS)


Les projections à plus de 7 jours sont soumises à des incertitudes, mais la tendance n’est cette fois plus à la douceur, comme elle l’a souvent été depuis le mois de septembre.


A bientôt !