Vous êtes ici : Accueil > Les clubs > Le club météo > Situation exceptionnelle à tous points de vue
Publié : 15 octobre 2018

Situation exceptionnelle à tous points de vue



Ultime ajout de lundi 15 octobre (soirée)



Tout d’abord, voici le commentaire de Météo France, dont les analystes ont bien officialisé l’origine du phénomène méditerranéen exceptionnel qui a sévi et occasionné des quantités de 300 mm de pluie localement en quelques heures : la dépression formée était bien issue de l’ex-cyclone post-tropical Leslie, dont l’énergie résiduelle a dû contribuer à alimenter la force hors norme de l’événement ainsi que sa durée (par phénomène d’interactions que j’évoquais plus bas). Pour lire l’analyse de Météo France, ouvrir le document PDF sous la série de mises à jour de cet article ou lire ci-dessous :


 


Image METOP-B, le 15/10/2018 à 09h16 UTC : une dépression (ex-Leslie) située entre la Catalogne et les îles Baléares est responsable des graves intempéries qui touchent ce lundi certains départements de l’Occitanie et plus particulièrement l’Aude. Un front nuageux s’étale de la Gironde à l’ouest de la Sardaigne : il est particulièrement actif sur les Cévennes et le Roussillon. Les violentes pluies associées laissent derrière elles de sinistres scènes d’inondations et de désolation : l’équivalent de 4 mois de précipitations a ainsi été relevé en 12 h à Trèbes (Aude) : 295 mm dont 244 mm en 6 h.


Source : Météo France



Ensuite, concernant la chaleur ici. J’ai enregistré +25,5°C cet après-midi, de nouveau. Rien de ce que voyaient les modèles il y a deux jours encore ne s’est produit tel que prévu : nous ne devions plus dépasser les 17°C, en température maximale. Or, 17°C, c’est à peine un peu plus que la température minimale de ces derniers jours. 



Comme je l’expliquais, il va y avoir un léger fléchissement mais il paraît probable de connaître des maximales largement au niveau des +20°C jusqu’au lundi 22 octobre...L’avenir dira si ces prévisions sont exactes. 



Quant à la sécheresse, elle perdure ici. Ce n’est pas le millimètre de pluie tombée sur Champhol hier soir qui va l’endiguer. Les 21 mm cumulés de la semaine dernière ont procuré un arrosage des plantes, rien de plus. Or, les modèles ensemblistes et déterministes de ce soir laissent attendre ce que je qualifie de "contexte anticyclonique renforcé". L’anticyclone atlantique est même envisagé à 1045 hPa dans quelques jours. Et la protection sur le nord de la France sera à peu près complète. La perturbation du milieu de semaine, au sujet de laquelle j’émettais quelques doutes hier soir, est réduite comme une peau de chagrin : les modèles laissent espérer tout au plus quelques gouttes mercredi...



A bientôt.



 



Nouvel ajout rapide de lundi à la mi-journée (15 octobre)



A 13h, les médias parlaient de 13 victimes.



Le phénomène de pluies violentes risque aussi, apparemment, de se reproduire dans la journée, le long de l’arc méditerranéen, avec moins d’intensité, espérons-le.



J’ai évoqué un peu vite, après l’avoir lu et entendu de plusieurs sources de journaux, ce matin, qu’il s’agissait de l’influence de Leslie. Or, je n’ai ni le temps, ni réellement les compétences pour évaluer dans quelle mesure Leslie a pu exercer une influence sur ces déchaînements des éléments. Sans doute a-t-elle apporté une énergie résiduelle, ou de l’humidité, car elle avait été reprise hier, dans l’axe d’influence du thalweg, qui a lui, plus grandement été responsable de la dégradation. Cet épisode méditerranéen a été ainsi le fruit de la convergence de vents d’ouest "froids", (dans le creux du thalweg) le long des Pyrénées et de remontées humides et chaudes de méditerranée. Les "restes" de Leslie ont dû interagir au coeur du thalweg mais j’attends avec impatience des analyses de spécialistes de la question. En tous les cas, il ne s’agissait pas de Leslie directement. Rappelons au passage que ce cyclone était le 3ème depuis 1842, puis Vince en 2005 à frapper le continent Européen sur sa partie sud. Il a été classé samedi "ouragan post-tropical", c’est-à-dire "évadé" de sa zone des tropiques, en conservant ses caractéristiques tropicales, même au-dessus d’eaux "froides". L’an dernier, Ophélia, avait conservé ses caractéristiques tropicales jusqu’au large de la Bretagne, avant de les perdre et de devenir un hybride atmosphérique, heureusement sans toucher la France. Mais c’était le système tropical qui était remonté le plus au nord en latitude.



 



Nouvel ajout rapide de lundi matin (15 octobre)



L’Aude est en ALERTE ROUGE. Malheureusement, la situation est là-bas dramatique avec, d’après ce que j’ai pu entendre à la radio, des victimes...



Je parlais effectivement hier soir des pluies diluviennes qui commençaient à s’abattre là-bas. Mais, considérant l’heure tardive, je n’avais pas vu qu’il s’agissait des conséquences (après le Portugal) de l’ex-cyclone LESLIE : ces systèmes, même s’ils ont perdu leur coeur chaud et leurs caractéristiques tropicales principales, conservent malgré tout une énergie latente considérable qui, si elle interagit avec nos conditions tempérées, peuvent encore occasionner beaucoup de dégats.



Et ici, d’après les modèles de ce matin, la température a encore été revue à la hausse avec +26°C cert après-midi. Mon thermomètre a de nouveau affiché +14,3 °C de température minimale. C’est "du jamais vu"... comme on dit parfois...



 



AJOUT DU DIMANCHE 14 OCTOBRE 2018



(Fin de soirée)



Chaleur encore et toujours incroyable !



Il faut bien l’admettre, le temps actuel déjoue les modèles les meilleurs, même à une échéance très rapprochée ! Je me doutais hier (voir ci-dessous) que la dégradation, pour notre département, serait repoussée et que la journée pouvait alors être envisagée positivement alors que tous les modèles laissaient penser il y a deux jours qu’elle serait marquée par une grosse dégradation pluvieuse... Certes, il a plu ce soir, une averse...Courte...mais il a plu... Un peu... En revanche, pour les températures...quelle erreur ! Il faisait +13.5°C ce matin et le thermomètre est monté à +25°C ! Ce soir, à 22h, il faisait encore +18.5°C et à 23h, encore +17.5°C... Oui, des records sont encore tombés ce DIMANCHE 14 OCTOBRE. 



L’ouest a bien connu le refroidissement (avec +12°C de maximale à Brest) mais celui-ci n’a pas encore atteint le reste de la moitié nord. ET l’atteindra-t-il ? Les modèles de ce soir ne sont plus aussi catégoriques. Evidemment, il est impossible que nous gardions plus longtemps des températures supérieures aux moyennes de Juillet ou d’Août alors que nous atteindrons ce lundi 15 octobre la moitié de l’automne météorologique ! Effectivement, nous allons perdre quelques degrès mais pas davantage. Nous pouvons encore espérer rester autour des +20°C de moyenne pendant plusieurs jours : c’est la dernière évolution de GFS et ECMWF. Nous serons donc encore à peu près à +5°C au-dessus des moyennes de saison... (mais nous ne serons plus à +10 ou +12°C au-dessus de ces normes)



Pour le temps, l’anticyclone est vu encore renforcé ! A peine une petite dégradation est-elle encore aperçue pour le milieu de semaine : à la vitesse de l’évolution des modèles, qu’en restera-t-il dans deux jours ?



Pour la suite, ce serait même clairement un renforcement des hautes pressions qui donneraient pour le début des vacances d’automne un temps...de fin de printemps !



Si la nature souffre de la sécheresse, ici, il ne faut pas oublier les départements méditerranéens qui subissent des pluies diluviennes... Et cela n’est pas fini. La région catalane en particulier est en train de subir des orages violents (alerte orange).



En outre, le cyclone LESLIE, que je signalais vendredi comme étant de plus en plus proche de l’Europe, a fini par frapper, la nuit dernière, le Portugal avec des pointes de vent à 176 km/h et des pluies diluviennes...



Bon début de semaine !



 



 



AJOUT DU SAMEDI 13 OCTOBRE 2018



QUELLE CHALEUR EXCEPTIONNELLE !



A l’heure où j’écris ces lignes, en plein après-midi, des records tombent un peu partout. JEUDI 11 OCTOBRE, déjà, avait été la journée du 11 la plus chaude de tous les temps depuis le début des relevés de température. Hier, nous avons eu +14,5 °C le matin et la même valeur ce samedi matin. Ici, la valeur est actuellement de +26°C ! Ce 13 octobre, avant la fin de cette journée, est d’ores et déjà annoncé comme le plus chaud des 13 octobre de l’histoire des relevés. Incroyable.



Demain dimanche, il fera moins chaud, mais on pourra espérer quand même +20 à +22°C. Il fera certes moins beau, mais d’après AROME, il me semble que cela pourrait être agréable encore une partie de la journée, la dégradation étant retardée. La pluie pourrait ne tomber qu’en fin de journée, ici, à priori...



Effectivement, les températures seront de saison avec des maximales de +15 à +16°C entre lundi et mercredi et un temps alternativement gris ou plus lumineux, variable en un mot. Quelques gouttes seront encore possibles. Ensuite, l’anticyclone semble vouloir revenir pour la fin de semaine mais il devrait faire froid jeudi 18 et vendredi 19 octobre, avec un léger flux de nord-ouest apportant des maximales qui ne dépasseront plus les 15°C apparemment. 



Le week-end prochain a l’air de s’annoncer beau et de nouveau plus doux (sans extrêmes !) avec l’anticyclone qui s’installerait plus franchement. 



Bon week-end !



 



BULLETIN DU VENDREDI 12 OCTOBRE 2018



Chaleur toujours incroyable... Dimanche plus frais et perturbé : est-ce une transition ?



 



La chaleur est réellement le fait d’actualité météorologique en Eure-et-Loir, en ce moment. Le temps a été magnifique mercredi, jour du cross : +9°C le matin et +26°C l’après-midi !!!! Hier matin : +12,5°C et +25°C l’après-midi et cela va continuer encore 2 jours !



Mais au moins, il a enfin plu, en quantité acceptable : 8 mm lors des pluies orageuses de la nuit de mercredi à jeudi et +12 mm hier soir, lors du passage de la ligne orageuse qui a balayé l’ouest de la France.



L’anticyclone et le flux de sud résistent ! +14,5 °c de température minimale ce matin et encore +26°C à attendre cet après-midi. Et ce sera exactement la même chose demain ! Nombreux ont été les mois de juillet et d’août où nous aurions souhaité avoir de telles valeurs. (la masse d’air à 850 hPa est de +12°C)



Dimanche 14 octobre, la muraille anticyclonique va se fragiliser (sans rompre totalement) : la pluie devrait retomber, dans un flux d’ouest-nord-ouest, faisant baisser la température au niveau des normes de saison, qui nous paraîtront froides, comme dimanche dernier d’ailleurs quand l’on n’avait pas dépassé 14°C sous abri et sous un temps gris non pluvieux...



Ainsi, il ne fera pas plus de 15 à 17°C entre dimanche et mardi. Le temps, sans doute très perturbé dimanche, restera mitigé lundi et mardi, avec des possibilités persistantes de pluie.



Mais les modèles déterministes entrevoient à partir du milieu de semaine prochaine le retour en force de l’anticyclone qui pourrait bien entretenir notre récurrence de beau temps. Certains le voient même persister ou se renforcer pour le début de nos vacances qui débuteront vendredi 19 octobre, au soir... Nous avons un peu l’impression, si l’on oublie le magnifique feuillage jaunissant ou rougeoyant de nous avancer vers les vacances... d’été ! La douceur nocturne de l’air depuis 2 jours, ainsi que la chaleur diurne, laissent une étrange impression...



Quoi qu’il en soit, je ne pense pas que le temps, qui changera dimanche, inaugurera réellement une transition vers un temps de saison. Je pense qu’il ne s’agira que d’une pause. Certes, ce sera encore à confirmer ; de plus, je ne crois pas que nous puissions retrouver dans une semaine de telles valeurs de températures, si élevées, mais à mon avis, elles demeureront excédentaires.



Belle fin de semaine et bon week-end !



NB : Ajout. Nous parlerons tout à l’heure, au club météo, du cyclone Michael qui a sévi aux Etats-Unis. Les vents avaient faibli en touchant les terres mais les précipitations ont été les plus fortes depuis des décennies. EN EUROPE, le CYCLONE LESLIE, très près de la catégorie 2, est en approche, venant de l’ouest, apès avoir traversé l’océan. Il pourrait atteindre les Açores, puis donner des vents puissants jusqu’à Gibraltar. A cette latitude, même si c’est assez rare de voir un cyclone, ce n’est pas exceptionnel non plus (Ophélia, l’an dernier, nous avait atteint en gardant sa composante tropicale, avec son coeur chaud, ce qui était purement extraordinaire : pour mémoire, LIRE LA MISE A JOUR DU 14 OCTOBRE SUR CE LIEN VERS LES BULLETINS DE L’ANNEE DERNIERE) : Leslie pourrait remonter vers le nord, vers la France, mais en interagissant avec notre circulation atlantique ordinaire elle devrait perdre toute composante cyclonique. Heureusement. A priori (a confirmer car ces bêtes sont parfois imprévisibles), elle pourrait au pire entretenir notre temps perturbé, entre dimanche et mardi.



 



 



BULLETIN DU DIMANCHE 7 OCTOBRE 2018



Si peu de pluie, ici...Et retour du soleil. Sécheresse préoccupante.



 



Le CLUB POTAGER de Monsieur JACQUIN, comme l’indique M Charletoux dans l’article d’annonce de son redémarrage (ci-dessous), devra effectivement composer avec des sols desséchés, fruits d’une exceptionnelle sécheresse d’été que l’automne semble bien décidé à prolonger... 



Effectivement, j’attendais au moins 20 mm de pluie pour la soirée de samedi, dans mes prévisions de vendredi. Les modèles (arôme) de samedi matin laissaient attendre seulement 5 mm sur la région Chartraine. Et finalement, je n’ai pas relevé plus d’1 mm... Incroyable cette faible quantité de pluie. Il est aussi incroyable de se souvenir que, le printemps dernier, et même jusqu’au soir de la victoire de l’équipe de France en coupe du monde de football, chaque fois que de la pluie était attendue et prévue, elle tombait en quantités bien supérieures à ce que les modèles laissaient supposer. En revanche, en ce moment, chaque fois que de la pluie est attendue, elle tombe finalement en quantités largement inférieures aux prévisions. 



Seul le nord du département a eu un peu plus de pluie... 



Mais d’autres, dans le sud de la France, ont eu, aujourd’hui déjà, énormément de pluie. C’est même un épisode cévenol sévère qui se prépare. Il va donc pleuvoir beaucoup, beaucoup, beaucoup trop là-bas. 



Chez nous, il va faire beau. Il commencera à faire chaud mardi avec 20 à 22°C et peut-être un peu plus mercredi grâce au flux de sud puissant qui sera en place. On peut même envisager (et espérer) que les pluies remontent du sud de la France, à partir de mercredi après-midi, pour arroser aussi notre département. Les intensités n’auront rien à voir avec ce qui sera tombé dans les régions méridionales. Mais on peut espérer que les sols soient un peu hydratés, enfin...



La suite est incertaine. Il semblerait (mais je n’ose pas trop m’avancer...) que la pluie puisse tomber aussi jeudi. Mais il faudrait pour cela que l’anticyclone s’affaiblisse un peu... 



La douceur et le beau temps pourraient bien ensuite revenir vendredi et samedi. Dimanche pourrait être un peu plus perturbé mais cela demandera confirmation tant les modèles de ce soir sont encore hésitants. 



Belle semaine à vous !



 



BULLETIN DU VENDREDI 5 OCTOBRE 2018



"Pour annoncer de la pluie tant attendue avant le retour de l’été...indien."



Bonjour !



Depuis 15 ans, il ne m’était jamais arrivé de ne publier aucun bulletin depuis exactement 3 mois !



Mon dernier bulletin, daté du 4 juillet, lançait encore une "alerte aux orages" et émettait une promesse de temps radieux par la suite. Il faut avouer que le temps a bien été radieux et bien plus longtemps que je ne pouvais alors l’imaginer. C’est amusant : les trois mois d’arrêt de publication de bulletins ont correspondu à la fin de la période étonnament et excédentairement pluvio-orageuse et à l’instauration de la sécheresse qui, depuis, perdure.



Certes, il s’est passé dans le monde des événements météorologiques marquants tels que les typhons en Asie, le cyclone Florence qui a inondé une partie des Etats-Unis (avant de nous rendre visite dimanche 23 septembre), le "medicane" également. C’est d’ailleurs avec lui que nous allons commencer le CLUB METEO, pour lancer aujourd’hui les activités de l’année 2018/2019. Les "médicanes", anglicisme cumulant "Méditerranée" et "Hurricane", sont des systèmes cycloniques spécifiquement localisés en Méditerranée. Ces phénomènes ne sont pas exceptionnels et ont "toujours" existé mais leur fréquence augmente assez nettement depuis les années 1990. Le dérèglement climatique n’est certainement pas étranger à cette évolution. L’un d’eux a touché la Grêce et la Turquie le week-end dernier.



Nous reprendrons les bases pour les nouveaux membres et nous évoquerons la PLUIE ! Je ne pensais pas avoir à souhaiter son retour mais la nature en a grandement besoin. Elle sera abondante, ce week-end, mais temporaire.



En effet, nous aurons aujourd’hui 25 à 26°C dans notre département, c’est-à-dire autant qu’en Corse. DEMAIN SAMEDI 6 OCTOBRE, il fera encore majoritairement beau en Eure-et-Loir : le thermomètre montera entre 22 et 23 °C. Les nuages, d’abord inoffensifs, puis décoratifs, se feront plus menaçants à la tombée de la nuit. Et c’est effectivement entre 19h et 21h que les premières gouttes devraient tomber. Il pleuvra encore abondamment toute la nuit. La matinée de dimanche 7 pourrait bien être encore pluvieuse. Nous attendons un cumul de 20 à 30 mm de pluie par ici.



Avec un peu de chance, le ciel se dégagera en journée, dimanche. Mais rien n’est sûr. Et le thermomètre ne passera plus au-dessus de ... 14 °C !



En revanche, le temps va de nouveau devenir BEAU lundi 8 octobre. Il fera encore frais, au vent et à l’ombre, avec 16 à 17°C. Puis de mardi à mercredi, il fera de plus en plus chaud, avec environ 22 à 24°C probablement MERCREDI 10 OCTOBRE, jour du CROSS, dont vous pourrez lire les prévisions par ailleurs.



Par la suite, une petite dégradation est possible à partir de jeudi 11, mais rien n’est moins certain. La sécheresse, dans l’ensemble, devrait dominer de nouveau.



Belle fin de semaine et bon week-end !

Documents joints