Vous êtes ici : Accueil > Les clubs > Le club météo > Bonne année 2016 !
Publié : 4 janvier 2016

Bonne année 2016 !


MISE A JOUR DE LUNDI 4 JANVIER 2016


Tout d’abord, je souhaite au nom du club météo une BONNE ANNEE à toutes et à tous !


Pour évoquer rapidement la situation météo :


-le flux d’ouest perturbé est donc installé. Il sera possible, comme en ce lundi, d’avoir du soleil entre deux passages pluvieux. Précisément, le prochain front conséquent devrait passer dans la nuit de mercredi 6 à jeudi 7 janvier. Il devrait encore bien pleuvoir ce week-end.


- les températures ont déjà perdu quelques degrés mais elles restent encore globalement douces pour la saison. L’océan apporte de la douceur en hiver.


- Enfin, vendredi 19 décembre, le dernier jour de cours avant les vacances, j’avais évoqué la possibilité qui se dessinait de connaître une offensive froide la première quinzaine du mois de janvier. Cela se confirme : entre le 12 et le 14 janvier, il semble qu’une ondulation plus marquée oriente le flux entre nord-ouest et nord. Cela pourrait nous faire passer sous les normes de saison. Mais rien ne dit encore que cela aura lieu. En outre, le cas échéant, rien ne dit qu’il neigera en plaine et rien n’indique que ce serait un nouveau régime, sous forme de blocage.


Nous en reparlerons, sûrement en fin de semaine.


A bientôt !


 


MISE A JOUR DE MARDI 29 DECEMBRE 2015


Voici peut-être la dernière mise à jour de l’année 2015. Je ne reviendrai pas sur cette exceptionnelle douceur qui nous a accompagnés durant tout le mois de décembre. Les journaux en ont assez parlé. Rappelons simplement que ce fut, à priori, le mois décembre le plus chaud en France depuis le début des relevés officiels. Le deuxième étant décembre 1934 (les hivers entre les deux guerres mondiales ont été très souvent doux). Le troisième est un mois de décembre du début du XXIème siècle.


Rappelons aussi la terrible sécheresse de la Californie, les tornades meurtrières et les tempêtes totalement anormales pour la saison aux Etats-Unis... La Grande-Bretagne, elle, a subi de grosses perturbations et inondations : puisque nous étions en flux de sud et protégés, en France, par les hautes pressions, le rail perturbé était dévié directement sur la Grande-Bretagne.


Mais cette situation va changer. En effet, les hautes pressions vont vraiment céder sous l’assaut des dépressions océaniques.


Il pleuvra déjà jeudi 31 décembre 2015. Il devrait pleuvoir encore samedi 2 janvier 2016. Mais le rail perturbé poussé par un puissant courant jet (ou "jet stream" = vent de haute altitude) va directement survoler la France la semaine prochaine. Il pleuvra souvent, il pleuvra beaucoup. Mais le vent va souffler aussi parfois très fort. Le risque de tempêtes n’est pas négligeable, celles-ci pouvant se creuser très vite dans ce flux perturbé et riche en énergie. C’est normalement à partir de lundi 4 janvier que le mauvais temps devrait sévir davantage. Quel début d’année 2016 !


Les températures devraient s’éloigner de leur niveau actuel, exceptionnel (entre 5 et 8°C au-dessus des normes depuis longtemps) mais, le flux étant océanique, elles devraient rester malgré tout encore douces ou bien conformes aux normes.


Rien n’indique encore, à ce jour, de possibilités d’invasions froides, hivernales. Mais la situation globale est en train de changer. Les cartes sont redistribuées. Et tout semble possible pour le mois de janvier.


Bonne fin d’année 2015 ! Et bon début d’année 2016 !


 


MISE A JOUR DE VENDREDI 18 DECEMBRE 2015


La dernière séance 2015 du CLUB METEO, à 13h, sera consacrée à cela : l’explication de cette douceur exceptionnelle persistante et le repérage des indices qui pourrAIENT (soyons prudents et restons au conditionnel) indiquer un renversement de tendance à l’horizon de janvier 2016 !


D’abord, la douceur est expliquée par une alternance de flux océaniques, déjà ordinairement porteurs de douceur en hiver, ET de flux de sud à sud-ouest venus du Maghreb.


Selon les jours, hormis jeudi et dimanche derniers à cause du brouillard et de "l’artificiel" froid d’inversion (plus froid au sol qu’en altitude), nous avons été de +3 à +8°C au-dessus des normes ! C’est exceptionnel par les valeurs obtenues !


Et c’est exceptionnel aussi par la durée car nous connaissons, avec des variantes minimes, cette synoptique atmosphérique depuis deux mois à peu près : un blocage anticyclonique sur l’Europe empêche les dépressions de traverser la France et, bloquées au large, elles orientent le flux au sud, advectant des masses d’air venues du Maghreb. Les jours de renouvellement de l’anticyclone, quand celui-ci s’affaiblit de façon provisoire, avant de se reconstituer, nous avons un flux d’ouest avec de la pluie...Au niveau hémisphérique (sur tout le "NORD de la Terre", de l’Equateur au pôle), je n’ai remarqué aucune ondulation conséquente, capable de s’élever des Tropiques jusqu’au cercle polaire. Cela me paraît être la signature de El Nino...


MAIS, pour la première fois depuis bien longtemps, les modèles déterministes et ensemblistes réactivent ce système ondulatoire et paraissent numériser entre DEBUT JANVIER et MI-JANVIER des ondulations marquées capables de se relier aux systèmes anticycloniques polaires et d’engendrer des descentes froides. Au niveau du globe, ce serait déjà un changement notoire. Mais nous ne savons pas où pourraient se situer ces coulées froides. Un faisceau d’indices commence à se constituer pour centrer justement sur le nord de l’Europe des anticyclones qui pourraient advecter de l’air froid...mais sûrement pas avant les fêtes.


D’ici là, je laisse aux élèves le soin d’établir leurs prévisions jour par jour : juste un repère pour indiquer un probable beau week-end avec de la douceur hors-norme, pour dimanche surtout, et un mardi en revanche beaucoup plus frais, avant le retour de l’air doux annonçant un NOEL AU BALCON !


Selon les possibilités et l’évolution des modèles, j’essaierai durant les vacances de tenir ce bulletin à jour pour confirmer ou infirmer l’hypothèse de changement radical de temps durant le mois de janvier.


Bonnes vacances !


 


 


MISE A JOUR DE LUNDI 14 DECEMBRE 2015


Cette fois, c’est le brouillard, persistant, qui a maintenu les températures au niveau des normes, hier dimanche. Nous avons eu un exemple typique des "phénomènes de basses couches", avec inversion thermique. La masse d’air était douce, de l’ordre de 8°C. Donc, à 1500 m, il faisait plus doux qu’au sol où le brouillard épais a fonctionné comme un frigo, empêchant le réchauffement diurne. Quelques dizaines de kilomètres plus au sud, le soleil régnait avec une bonne dizaine de degrés. L’Indre-et-Loire par exemple a connu un très beau dimanche.


Mais la douceur et le vent de sud vont revenir. La pluie aussi ! Relativement abondante, elle tombera...demain mardi ! Comme la semaine dernière. La douceur l’accompagnera car il fera environ 10°C...


Et MERCREDI 16 décembre, NOUS ATTEINDRONS probablement 15°C !!!!! Si c’est le cas, ce sera vraiment très, très, très atypique.


Nous n’entrevoyons pas la possibilité, à l’échéance des 7 jours à venir de connaître des températures maximales inférieures à 10°C...


Le seul élément capable de perturber cette prévision serait éventuellement de nouveau le si difficilement prévisible "BROUILLARD". En effet, les conditions anticycloniques vont se maintenir. C’est extraordinaire de constater comme les hautes pressions aux racines subtropicales sont sans cesse renouvelées, nous plaçant sur le flanc ouest de l’anticyclone et donc perpétuellement exposés au flux de sud à sud-ouest.


Combien de temps cela tiendra-t-il ? Impossible de le dire.


A bientôt !


Et bonne dernière semaine avant les vacances !


 


MISE A JOUR DE JEUDI 10 DECEMBRE 2015


Il sera bien isolé ce jeudi 10 décembre : ses températures, que certains ont trouvé "glaciales", étaient pourtant globalement de l’ordre des moyennes saisonnières.


Mais dès demain, avec 12 à 13°C, nous retrouverons des températures situées de nouveau bien au-dessus des normes ! Il pleuvra un peu...


D’ailleurs, la situation ne change absolument pas à l’horizon des sept prochains jours. Un puissant anticyclone aux racines subtropicales nous protège, n’empêchant pas les intrusions nuageuses, les phénomènes de basses couches et quelques fronts pluvieux souvent atténués...


Entre samedi et mardi 15 décembre, ce sera globalement ce type de temps, encore et toujours... Il fera très gris et la température maximale devrait osciller entre 9 et 11°C, avec assez peu de risques de gelées matinales.


Je l’ai déjà dit, à mon avis, les raisons de cette période étonnante se situent au-delà du phénomène de réchauffement climatique. La douceur, exceptionnelle depuis fin octobre, pourrait-elle s’expliquer par El Nino, qui cette année a atteint un niveau inédit depuis des décennies (mais à priori déjà atteint par le passé, en des périodes non concernées par le réchauffement climatique, puisque c’est un phénomène cyclique) ? Cela me semble possible. Il paraît y avoir toujours aussi peu d’ondulations conséquentes au niveau de l’hémisphère nord et cela me semble assez incroyable. Pourtant, le vortex polaire est toujours bien éclaté et la moindre jonction anticyclonique, venue de l’Atlantique, avec l’anticyclone polaire provoquerait une coulée froide massive...


L’hiver début à peine. Et je ne pense pas que l’actuelle récurrence se maintienne indéfiniment jusqu’en mars. Deux options principales semblent s’offrir :


- le retour du flux d’ouest doux et perturbé : statistiquement, sous nos latitudes, ce serait le plus probable.


-le passage à une alternance marquée de flux méridiens, faisant alterner des flux majoritairement du sud/sud-ouest (comme en ce moment) et des épisodes de flux venant du nord, comme nous en avons connu un début octobre et un autre courant novembre. Cette option nous ferait connaître une ou des vagues de froid, au milieu de plus grandes périodes douces. J’opte pour ce scénario concernant le futur de notre hiver...mais statistiquement, il aurait moins de chances de se produire. Toutefois, il n’empêcherait pas l’excèdent thermique global sur 3 mois cumulés, que promettent les modèles saisonniers des scientifiques. Cela pourrait être cohérent.


Nous verrons bien.


Bonne fin de semaine, bon week-end et bonne semaine prochaine !


 


MISE A JOUR DE VENDREDI 4 DECEMBRE 2015


Je continue cet article tant que le type de temps ne change pas.


A part la petite période sous les normes, vécue il y a deux semaines, qui n’a duré que quelques jours, nous sommes retournés à un type de temps d’une étonnante stabilité.


Cette récurrence anticyclonique d’origine subtropicale, orientant perpétuellement le flux au sud-ouest sur la France, au-delà du réchauffement climatique, est totalement atypique.


Ainsi pour les 8 jours à venir, aucun changement n’est prévu. Nous n’avons même pas de brouillard (et c’est tant mieux !), tout juste un plafond un peu bas certains jours, ou un grand soleil, comme aujourd’hui après le passage la nuit dernière d’un petit front perturbé, atténué par le rempart de hautes pressions.


Je ne pense pas, en revanche, que cette situation dure tout l’hiver, hiver que nous avons d’ailleurs commencé mardi dernier, puisqu’en météo, le trimestre hivernal est composé très exactement des mois de décembre/janvier/février. En effet, le vortex n’est pas concentré au pôle, comme lors des hivers doux plus classiques. Il se passe autre chose cette année... Le pôle est occupé par un champ de hautes pressions, sous lequel une bande très perturbée présente un vortex très éclaté et assez méridional. Nous sommes, quant à nous, sous cette bande, dans la ceinture anticyclonique cimentée au niveau subtropical. C’est à peu près la même situation sur l’ensemble de l’hémisphère nord. Pratiquement aucune ondulation ne se présente sur les océans Atlantique et Pacifique comme c’est habituellement le cas.


Cela ne veut pas dire qu’il ne fasse froid nulle part. Ce froid est ainsi très présent en zones polaires et en zones continentales, comme la Sibérie, très concentré sur le Septentrion.


Si d’aventure, en raison de la présence de l’anticyclone polaire que je juge massif, une ondulation venait à se produire, la descente froide pourrait être très remarquable sur les zones de l’hémisphère qui se situeraient sur le trajet de cette descente. En effet, la jonction serait aisée entre l’ondulation ET l’anticyclone polaire et la coulée, évacuant les réserves froides très puissantes, en serait facilitée. Or, je doute que l’on passe un hiver sans ondulation hémisphérique aucune...Quand se produiront-elles ? Et surtout où se constitueront-elles ? Nous n’avons aucune réponse à ce jour.


Ajout après le club : toutefois, après un premier petit refroidissement éventuel aux alentours du 12 décembre, très modéré, la probabilité n’est pas nulle, et a même tendance à augmenter, de connaître un épisode froid entre le 15 et le 20 décembre... A suivre...


Bon week-end !


 


MISE A JOUR DE VENDREDI 27 NOVEMBRE 2015


Un passage perturbé en flux d’ouest pour aujourd’hui, à priori en fin de journée, sera le dernier des avatars du court flux zonal de cette période. Nous allons très vite assister à la réinstallation, demain samedi, et au renforcement de l’anticyclone aux racines subtropicales, dont nous serons sur le flanc ouest et donc exposés aux remontées de sud-ouest.


Le temps anticyclonique est souvent, en Eure-et-Loir, synonyme de brouillards en hiver. Or, dès mardi 1er décembre, en météo, nous serons en hiver. Avec de la chance, il y aura parfois du soleil. Sinon, le plafond sera bas à causes des stratus.


Si le soleil se montre, il fera doux, en ce flux de sud-ouest : on pourrait atteindre jusqu’à 12 ou 13°C. Mais comme le risque de brouillards l’emporte, il pourrait ne pas faire plus de 8 à 10°C. Les gelées matinales de ces deux derniers jours ne devraient normalement plus se reproduire durant la semaine qui vient.


Jours offrant plus de chance de voir le soleil : samedi 28 nov, mardi 2 décembre et peut-être mercredi 3 déc.


Pour les autres jours, on doit s’attendre, à priori, à un ciel plutôt gris.


Pas de pluie à craindre : elle pourrait refaire son apparition en fin de semaine prochaine ou pour le premier week-end de décembre. Mais rien n’est sûr. La fiabilité est mauvaise.


Bon week-end et bonne semaine !


 


 


MISE A JOUR DE DIMANCHE 23 NOVEMBRE 2015


L’approvisionnement froid est en cours de rupture. Il fera encore bien frais demain, lundi. Mais la petite "gifle" hivernale s’arrêtera là.


La pluie revient en force mardi, les températures rattrapant le niveau des normes.


Mercredi, ce sera un système d’averses.


Pour la suite, encore de nombreux passages perturbés nous attendent, notamment samedi et dimanche ! Les températures seront de saison.


Le système froid de ce week-end n’inaugurera pas une nouvelle circulation atmosphérique, du moins pas encore. Toutefois, dans le pur respect d’une circulation méridienne, nous pourrions revenir, après un court intermède de flux d’ouest, à un anticyclone et à un flux de sud à sud-ouest dans 8 jours : il sera sans doute chargé d’humidité et sûrement pas très ensoleillé. Les brouillards seront nombreux, à priori, à partir de lundi 1er décembre. Du coup, les températures devraient rester dans les normes.


A confirmer !


Belle semaine !


 


MISE A JOUR DE VENDREDI 20 NOVEMBRE 2015


Peu de nouveautés par rapport à ce que je disais dimanche dernier. Le mécanisme était bien appréhendé. Le flux de nord très dynamique se met en place. Il est midi, ce vendredi, et l’air est encore doux. Rappelons qu’il faisait encore entre 14 et 15°C hier soir entre 23h et minuit ! Mais il fera plus frais cet après-midi. Demain, les maximales ne devraient pas excéder +4 à +5°C !!!! Ce devrait être encore le cas dimanche et lundi, avec de possibles gelées matinales qui pourraient rendre les sols glissants en raison de l’humidité qui régnera.


Demain samedi, et peut-être encore un peu dimanche et lundi (mais avec une plus faible probabilité d’averses), il ne sera pas étonnant de voir la neige tomber, sous forme de giboulées. Neige seule, pluie et neige mêlées, pluie exclusive ...Impossible de trancher. Toutefois, sauf averse tombant en pleine nuit et de façon soutenue, la neige éventuelle ne devrait pas tenir au sol.


Par la suite, rien n’est clair. Il est encore difficile de répondre à la question de dimanche dernier : phénomène éphémère ou nouvelle donne atmosphérique ?


Il semble que dans un premier temps, l’anticyclone s’affaisse. L’alimentation froide cessera. Le flux viendra du nord-ouest. Il sera dans les normes de saison et quelques précipitations seront encore possibles, sans excès. Cela devrait être le cas entre mardi 24 et jeudi 26 novembre. Mais des incertitudes demeurent. Le froid pourrait perdurer, avec possibilité de neige persistante, si les dépressions glissant sur le flanc est de l’anticyclone se rapprochaient de la France ou reprenaient de la vigueur... (Hypothèse UKMO vs hypothèse GFS + ECMWF)


A bientôt !


 


MISE A JOUR DE DIMANCHE 15 NOVEMBRE 2015


Évidemment, la météo est secondaire face à la dramatique actualité. Et l’enthousiasme que nous ressentons, en tant que passionnés, quand le temps va changer radicalement, n’est pas présent.


Mais je sais que, depuis la semaine dernière, les élèves du club se montraient très curieux de la mise en place possible, puis probable, d’une invasion froide massive.


C’est maintenant une certitude pour le week-end prochain, sauf retournement majeur et surprenant des modèles.


Tout ce que j’évoquais dans les messages ci-dessous est maintenant prévu par les modèles, notamment GFS et ECMWF.


Autrement dit, la semaine sera plutôt douce et souvent perturbée jusqu’à vendredi 20, avec 15 à 16°C prévus selon les jours.


Mais le flux devrait brusquement s’orienter au nord entre vendredi 20 et samedi 21. Nous pourrions perdre 10°C. Les maximales ( à affiner) pourraient se situer entre +3°C et +6°C. Nous ne parlerons pas de vague de froid, bien sûr, dans un premier temps. Mais la neige pourrait tomber, sans tenir au sol, le week-end prochain, car le flux sera perturbé.


Il restera à cerner une chose : cet épisode ne sera-t-il que transitoire ou marquera-t-il l’entrée dans une nouvelle phase atmosphérique ?


Nous en parlerons demain, lundi, à 13h30 avec les élèves volontaires pour assister à ce rendez-vous exceptionnel.


 


MISE A JOUR DE VENDREDI 13 NOVEMBRE 2015


J’évoquais en sous-titre l’explication du terme "gifle" : connaissant une douceur totalement exceptionnelle en ce mois de novembre, par la durée et l’intensité, je me disais qu’un refroidissement soudain, s’il se manifestait, aurait le même effet que celui de recevoir une gifle.


Et je remarquais deux éléments qui permettaient de deviner l’arrivée possible, presque sans transition, du FROID : la constitution d’un dôme de Hautes Pressions sur le Groenland et jusqu’en zone polaire ainsi que la trajectoire des dépressions virulentes, bousculant l’anticyclone européen et rabattant de l’air froid de plus en plus proche de nos frontières.


Ces deux premières conditions sont confirmées, même assez nettement sur les modèles de ce matin.


Il en fallait deux autres :


1) Une ondulation favorable sur l’océan permettant de couper le flux d’ouest et reliant l’anticyclone atlantique à l’anticylone groenlandais. Cette condition est de plus en plus virtuellement réalisée et anticipée sur les modèles numériques


2) un affaissement des racines anticycloniques sub-tropicales qui, via la péninsule ibérique, en venaient à protéger encore le sud de la France


Or, sur les modélisations à J+8 et jusqu’à J+10, cela serait en train de se réaliser. La moyenne des ENSEMBLISTES serait en train de s’aligner aussi sur ce scénario (rappelons que les ensemblistes permettent de réaliser une sorte de moyenne des projections obtenues, avec variation initiale d’un paramètre, afin de vérifier si le résultat du calcul diverge ou converge par rapport à la version principale, sans intégration de variation, du modèle dans sa sortie dite DETERMINISTE)


Bien entendu, l’échéance encore lointaine de ces hypothèses ne permet pas d’apporter encore un grand crédit à ce REFROIDISSEMENT BRUTAL. Mais la dynamique a l’air lancée.


Nous pourrions bien vivre en effet une semaine prochaine, venteuse, pluvieuse, dans les normes de saison, qui serait comme une transition vers un nouveau régime (pour la semaine suivante ?) radicalement différent.


La séance du jour, au club, sera consacrée à ces explications, à un diaporama de temps orageux présenté par notre nouvel élève Maxence ainsi qu’à une diffusion de documents relatant une chasse à l’orage menée par un professionnel, maintenant très connu dans le milieu et dont la société est à Lucé : Xavier Delorme, au sujet duquel Monsieur Charletoux avait mis depuis juin 2014 un lien permanent en page d’accueil vers le site "Temps d’orages", pour faire admirer la qualité des photos de ce dernier.


Bon week-end !


 


BULLETIN DU MERCREDI 11 NOVEMBRE 2015


Effectivement, ces températures fortement inhabituelles pourraient fort bien être "compensées" brutalement. Le rééquilibrage (notion proche de l’homéostasie atmosphérique qui serait comme la recherche d’un équilibre) pourrait bien avoir lieu.
 


Attention, en l’état, ce n’est qu’une supposition. Aucun modèle n’entrevoit de froid, encore, pour la France. Tout au plus voyons-nous une baisse provisoire du thermomètre pour vendredi-samedi, suivie d’une remontée soudaine pour dimanche. Ensuite, les températures retrouveront un niveau de saison qui nous paraîtra déjà froid ! Le temps sera donc sans doute perturbé la semaine prochaine sur la moitié nord : flux d’ouest à nord-ouest probable...Les massifs montagneux pourraient donc peut-être blanchir au-dessus de 1000 à 1500 m.


MAIS je remarque une redistribution des cartes à l’échelle de l’hémisphère nord pour les 8 à 10 jours à venir. Il semblerait :


1) que de puissantes dépressions balaient notre anticyclone et le cantonnent vers le sud tout en poussant elles-mêmes vers l’est, sur le continent. Elles devraient rabattre sous 8 à 10 jours de l’air polaire, assez loin de chez nous encore (Scandinavie), mais de plus en plus proche cependant.


2) une tendance à la formation d’un anticyclone groenlandais semble chaque jour un peu plus confirmée. A la moindre ondulation favorable de l’anticyclone sur l’océan, si elle se produisait, nous serions exposés à une brutale descente froide.


Nous n’en sommes pas encore là. D’ondulation pour le moment on ne voit pas. Mais il faut savoir que la période de fortes anomalies thermiques positives paraît devoir prendre fin et que la transition pourrait être courte avant une invasion froide. Le flux méridien devrait se maintenir : mais, venant en ce moment du sud et allant vers le nord, il pourrait bien s’inverser brutalement et du nord aller vers le sud.


Bien entendu, tout cela sera à vérifier, à étayer et à confirmer. Mais cela paraît passionnant à surveiller !


A bientôt !