Vous êtes ici : Accueil > Les clubs > Le club météo > Et si par ces journées d’automne, l’été..
Publié : 30 septembre 2011

Et si par ces journées d’automne, l’été..

Bonsoir,
 
Je laisse ici en lien l’article de mercredi et jeudi derniers  : lien.
 
En effet, nous vivons là un cas d’école illustrant la difficulté de faire de la prévision.
 
J’invite les élèves à observer ECMWF et GFS, respectivement le modèle européen et le modèle américain, deux ténors, deux "poids-lourds" parmi tous les modèles disponibles sur internet.
 
Ce matin, une consultation ultra-rapide suffisait à montrer que GFS voyait un temps automnal, frais à froid à partir de mercredi, en flux de nord à nord-ouest. ECMWF, lui, voyait la persistance du flux de sud (contrairement à ses projections de la veille !) quasi-estival, voire de nouveau franchement estival en fin de semaine.
 
Ce soir, c’est un peu l’inverse : GFS replace une possibilité de flux de sud et ECMWF évoque dès mercredi un flux de nord-ouest perturbé !
 
ETONNANT !
 
Alors, ce soir, à partir d’un lissage, c’est-à-dire d’une pondération aboutissant à une moyenne qui paraît raisonnablement cohérente, le beau temps devrait bien se prolonger lundi et mardi, avec des températures encore très supérieures aux normes, de 6 à 8°C lundi et de 4 à 6°C mardi. C’est encore considérable. Et contrairement à ce que l’on a pu croire depuis quelques jours, mercredi a toutes les chances de rester une journée assez chaude pour la saison et assez ensoleillée.
 
Ensuite, dès JEUDI 6 octobre, c’est très incertain. A priori, je penche encore pour une persistance de temps anticyclonique, plutôt sec (pas ou peu de pluie à attendre avant le 8/10 octobre...), aux températures redevenant juste légèrement supérieures aux normes jeudi, avant d’entamer une remontée à partir de vendredi 7 octobre, en référence à cette période d’avril qui avait vu le mauvais temps prévu être repoussé puis annulé. Mais attention, avancer cette hypothèse à partir de jeudi est très hasardeux, en vertu de l’instabilité actuelle des modèles de prévision numérique, qui doivent encore gérer l’arrivée sur l’Atlantique nord des "restes" d’un ancien cyclone.
 
Quoi qu’il en soit, je répète une nouvelle fois que les records tombent à la pelle en ce moment, un peu partout en France : cette chaleur, qui va rester tout le week-end, est EXTRAORDINAIRE. Un mois de septembre aussi chaud n’a dû être rencontré qu’une fois ou deux depuis plus de CENT ans ! Le mois de juillet, lui, avait été le plus froid depuis 30 ans...Et sur notre département, l’ensoleillement avait été très déficitaire en juin, juillet et août, tandis que les précipitations avaient été excédentaires. QUEL CONTRASTE !
 
Profitez-en (sans oublier vos leçons et devoirs, chers élèves !)...
 
BON WEEK-END !